La revue de presse des animaux: Un poisson qui marche !

REVUE DE PRESSE Des muffins et des nouilles au poulet pour chiens, des animaux mutants dans votre assiette, un poisson qui marche sur ses nageoires et des dauphins qui parlent baleine...

Yolaine de la Bigne

— 

Une baleine à bosse.
Une baleine à bosse. — TRAVERS ERIC/SIPA

Tout d’abord saluons l’arrivée d’un nouveau site avec un créneau bien particulier: la cuisine pour chiens! lapetavenue-cuisine.com donne des recettes de muffins à la carotte, de nouilles au thon ou de biscuits à la sardine mais aussi des réponses à toutes sortes de questions: le chocolat est-il bon pour les chiens ou faut-il leur donner des fruits à manger?
Beaucoup moins appétissant, cet article du site bastamag.net sur «Ces animaux mutants que la cuisine génétique vous prépare». Au menu, des super lapins produisant des médicaments, des cochons génétiquement modifiés pour moins polluer, des saumons qui grandissent deux fois plus vite, des vaches hyper-musclées, des chèvres dont le lait fabrique de la soie… beurk! Des États-Unis à la Chine, des chercheurs  sont en train de multiplier les expériences dans leurs laboratoires pour greffer des gènes et croiser des espèces. L’objectif semble  pourtant intéressant: une alimentation moins polluante et meilleure pour la santé. Mais, c’est surtout un lobby hyperpuissant avec des budgets délirants à gagner. On tremble en imaginant manger un jour du lapin qui produit de l’aspirine. Ce sera peut-être le moment de devenir végétarien non?
Et tandis que certains nous imaginent un avenir qui pourrait nous rester sur l’estomac, d’autres font des découvertes remarquables comme ce poisson nommé Dipneuste qui est capable de marcher au fond de l’eau sur ses nageoires! C’est WAPITI, le magazine des petits qui nous parle de cet étonnant animal qui pourrait nous aider à mieux comprendre comment la marche est apparue chez les vertébrés, et du coup les origines de l’homme.
Quittons-nous avec cette autre formidable découverte des chercheurs de l’université de Rennes qui, en plaçant des micros dans la réserve Planète sauvage de Port-Saint Père en Loire-Atlantique, ont fini par comprendre que les dauphins parlaient…baleine. Parce que des chants de baleine et de mouettes sont diffusés par des haut-parleurs dans le centre, les dauphins parlent aujourd’hui le langage des baleines, ce qui prouveraient une fois de plus, l’extraordinaire intelligence des dauphins qui n’ont pas fini de nous surprendre et ça les fait rire comme des baleines!

Alimentation écolo pour animaux domestiques