Le bébé girafe à la patte dans le plâtre est mort

FAUNE Né mercredi en Belgique, l'animal avait été blessé par sa propre mère...

E.O.

— 

Un girafon femelle, née le 1er février 2012 au zoo Bellewaerde Park, plâtrée après avoir été blessée par sa mère.
Un girafon femelle, née le 1er février 2012 au zoo Bellewaerde Park, plâtrée après avoir été blessée par sa mère. — Bellewaerde Park

Le bébé n’a pas eu le temps d’être baptisé avant de mourir. Un girafon femelle, né mercredi dernier au parc de Bellewaerde, en Belgique, et victime d’une lourde blessure dès les premières minutes de son existence, est décédé ce vendredi matin, a annoncé le zoo.

A peine née, la petite a été agressée par sa propre mère. La maman, Simone, semblait pourtant «ravie» de l’arrivée de sa progéniture, raconte le parc sur un site entièrement dédié au girafon, puisqu’elle a immédiatement manifesté sa joie en léchant son bébé. Seulement, son attitude a changé du tout au tout quand le girafon s’est mis debout: la génitrice s’est alors mise à lui donner des coups de sabots, allant jusqu’à le faire chuter.

Espèce menacée

Souffrant d’une fracture ouverte à la patte avant droite, la petite girafe a été plâtrée le lendemain. En vain: l’animal, qui devait être opéré ce vendredi matin, n’a pas survécu.

Selon les chirurgiens, l’artère principale de la patte a sans doute été touchée dès l’agression, provoquant une thrombose et condamnant son membre. Or les prothèses n’existent pas pour les girafes et les soigneurs ont dû se résoudre à euthanasier la bête.

La petite était une girafe Rotschild, une espèce menacée. Il ne resterait plus que 650 animaux de cette sorte vivant à l’état sauvage.