Pollution aux hydrocarbures après un dégazage sauvage au large de la Corse

A.C. avec Reuters

— 

Un navire battant pavillon maltais a été immobilisé à Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône) en raison d'une pollution volontaire aux hydrocarbures survenue dans les Bouches de Bonifacio, entre la Corse et la Sardaigne, a-t-on appris lundi auprès de la préfecture maritime de la Méditerranée.

Vraisemblablement consécutive à un dégazage sauvage, la nappe de 12 kilomètres de long sur 200 mètres de large a été repérée vendredi par un avion de surveillance de la marine nationale dans le sillage du «Trefin Adam», un navire naviguant à vide de Naples à Fos-sur-Mer.  Une enquête pour suspicion de pollution a été ouverte par le parquet de Marseille et le capitaine du bateau a été entendu par la gendarmerie maritime à son arrivée dans le port français. Le navire ne pourra reprendre la mer qu'après le versement d'une caution de 350.000 euros, a précisé la préfecture maritime dans un communiqué.

La réserve naturelle des bouches de Bonifacio abrite 37% des espèces remarquables de Méditerranée. Les 79.460 hectares entre la pointe sud de la Corse et la Sardaigne ont été classés «zone maritime particulièrement vulnérable» en août dernier.