Quinze éco-gestes à la montagne

VACANCES Voici quinze éco-gestes pour être écolo à la montagne. Avec Noéconservation...

Néoplanète

— 

Skieurs à la station des Angles, dans les Pyrénées-Orientales (archives).
Skieurs à la station des Angles, dans les Pyrénées-Orientales (archives). — a. GELEBART : 20 MINUTES

1-Partir en train

Moins cher que l’avion, plus sécurisant que la voiture et, dans les deux cas, beaucoup plus économe en CO2 (2,6g équivalent carbone/km/personne pour le train contre 80g éq.c/km/personne pour l’avion court courrier)…  Alors menons grand train! Et en sortant, prenez un bus local. Si c’est impossible, pensez au covoiturage. Sur place? Les transports en commun et la marche à pied, c’est bon pour la raclette!

2-Choisir une station avec des équipements adaptés

Certaines possèdent des atouts non négligeables comme des récupérateurs d’eau pour économiser cette ressource précieuse ou des espaces piétons qui évitent les déplacements. Ainsi l’opération «Val d’Isère en blanc», qui favorise un cœur de village 100% piétonnier. A savoir: 51 communes ont signé la Charte Nationale en faveur du Développement durable dans les Stations de Montagne et depuis 2007, 10 stations de ski ont réalisé leur Bilan carbone. Plus d’informations sur le site de l’ADEME.

3-Opter pour un logement bien isolé et labellisé

Les logements en montagne consomment 1,5 fois plus d’énergie que la moyenne en France. Une isolation performante permet de faire d’autant plus d’économies. Un bâtiment HQE divise cette consommation par sept. Renseignez-vous auprès de votre logeur ou de l’office de tourisme.

Pensez également aux hébergements labellisés:
L’écolabel européen vous garantit un hébergement touristique qui pratique une bonne gestion de son impact sur l’environnement.
Le label Clef verte récompense les hôtels, campings et meublés pour leurs efforts en matière de gestion des déchets, de l’eau et de l’énergie.
Les labels HQE (Haute Qualité Environnementale) et THPE (Très Haute Performance Energétique) vous garantissent un lieu de résidence respectueux de son impact environnemental au niveau de sa construction, son usage et sa consommation énergétique.

4-Optimiser le chauffage de l’habitation

Quand il fait froid dehors, on a tendance à monter le thermostat à l’intérieur, puis à aérer… Stabilisez votre chauffage à 19°C (1°C de moins c’est 7% d’énergie économisée) et ouvrez grand les fenêtres un quart d’heure le matin pour changer d’air…

5-Acheter dans la station

Plus un produit monte là-haut dans la montagne, plus il est consommateur d’énergie et de CO2. On peut donc déjeuner au village ou à la station plutôt qu’en haut des pistes.

6-Modérer la consommation d’eau

Entre autres solutions: la douche (et non le bain), les mousseurs ou économiseurs d’eau. Et  si les toilettes n’ont pas une double chasse, mettez un objet genre brique dans la cuve pour faire du volume. Une double chasse consomme 3-4 litres quand une chasse normale en emploie une dizaine!

La suite de l’article sur Néoplanète.fr