Plus que trente ans à vivre pour l'éléphant de Sumatra

ANIMAUX Le WWF appelle à rapidement préserver son habitat naturel...

© 2012 AFP

— 

L'éléphant de Sumatra (Indonésie) disparaîtra "dans moins de 30 ans" si rien n'est fait pour stopper la destruction de son habitat naturel, a averti mardi l'organisation de protection de l'environnement WWF.
L'éléphant de Sumatra (Indonésie) disparaîtra "dans moins de 30 ans" si rien n'est fait pour stopper la destruction de son habitat naturel, a averti mardi l'organisation de protection de l'environnement WWF. — Chaideer Mahyuddin afp.com

L'éléphant de Sumatra (Indonésie) disparaîtra «dans moins de 30 ans» si rien n'est fait pour stopper la destruction de son habitat naturel, a averti mardi l'organisation de protection de l'environnement WWF. «Il ne reste plus que 2.400 à 2.800 éléphants de Sumatra vivant à l'état sauvage, ce qui représente une baisse de la population d'environ 50% par rapport à 1985», a indiqué le WWF dans un communiqué. «Les scientifiques estiment que, si la tendance actuelle se poursuit, les éléphants de Sumatra disparaîtront à l'état sauvage dans moins de 30 ans», ajoute l'organisation mondiale.

Victime de la déforestation

L'animal est protégé par une loi indonésienne mais il est victime de la destruction accélérée de son environnement: la forêt de l'île de Sumatra, dans le nord-ouest de l'archipel indonésien, est de plus en plus coupée pour laisser place à des plantations de palmiers à huile ou des terres agricoles. «85% de l'habitat des éléphants de Sumatra se situe en dehors des zones protégées et est susceptible d'être converti en terres agricoles ou destinées à d'autres usages», souligne le WWF. «Un moratoire immédiat est nécessaire afin d'assurer l'avenir des éléphants de Sumatra», estime l'organisation.

L'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) a déjà placé la sous-espèce sur sa liste «rouge» des espèces menacées d'extinction, après avoir découvert que la population de l'animal a chuté de moitié en une seule génération, en raison de la destruction de près de 70% de son habitat naturel. «L'éléphant de Sumatra fait partie d'une liste toujours plus longue d'espèces indonésiennes gravement menacées, comme l'orang-outan, le rhinocéros de Java et Sumatra et le tigre de Sumatra», rappelle Carlos Drews, directeur du programme mondial pour les espèces au WWF.