Eoliennes: "grave inquiétude" de la Chine sur l'enquête américaine

© 2012 AFP

— 

La Chine a exprimé samedi sa "grave inquiétude" après l'annonce de l'ouverture d'une enquête aux Etats-Unis sur des tours d'éoliennes chinoises soupçonnées d'être subventionnées et vendues à perte sur le marché américain.
La Chine a exprimé samedi sa "grave inquiétude" après l'annonce de l'ouverture d'une enquête aux Etats-Unis sur des tours d'éoliennes chinoises soupçonnées d'être subventionnées et vendues à perte sur le marché américain. — Frederic J. Brown afp.com

La Chine a exprimé samedi sa "grave inquiétude" après l'annonce de l'ouverture d'une enquête aux Etats-Unis sur des tours d'éoliennes chinoises soupçonnées d'être subventionnées et vendues à perte sur le marché américain.

"Ce geste va non seulement nuire à la coopération bilatérale dans le secteur des énergies nouvelles ainsi qu'aux intérêts de l'industrie américaine, mais va également à l'encontre des efforts mondiaux pour relever les défis du changement climatique et de la sécurité énergétique", selon un communiqué publié par le ministère chinois du Commerce sur son site internet.

"La Chine exprime sa grave inquiétude sur cette affaire", poursuit le ministère.

La Chine appelle les Etats-Unis à "respecter les engagements pris lors du sommet du G20 à Cannes de ne pas prendre de nouvelles mesures protectionnistes", ajoute le communiqué.

Le département américain du Commerce avait indiqué avoir ouvert une enquête antidumping contre des tours d'éoliennes fabriquées en Chine et au Vietnam après l'examen d'un plainte déposée par une association regroupant quatre fabricants américains de ces tours.

La tour d'une éolienne est la structure soutenant la nacelle, à laquelle est fixé le rotor permettant de capter l'énergie du vent.

Selon le ministère américain, les importations aux Etats-Unis des tours visées par l'enquête ont baissé en valeur de 2008 à 2010, année où elles s'élevaient à 104 millions de dollars pour celles en provenance de Chine, et à 52 millions pour celles fabriquées au Vietnam.

Si l'enquête révèle que les soupçons de vente à perte sont avérés, les Etats-Unis pourront prendre, à l'issue d'un processus devant aboutir en octobre, des mesures antidumping contre les matériels incriminés, conformément au règlement de l'Organisation mondiale du Commerce.

Les Etats-Unis soupçonnent Pékin de subventionner indûment les fabricants de tours chinoises.