Japon/Fukushima: Tepco va être nationalisé pendant au moins dix ans

Reuters

— 

Tepco, opérateur de la centrale de Fukushima au Japon, va être nationalisé pendant au moins 10 ans et devrait redevenir rentable au cours de l'exercice fiscal 2013 selon un plan conçu par le fonds public chargé de financer le dédommagement des victimes de la catastrophe nucléaire, rapporte l'agence Kyodo.

L'injection de fonds publics qui aboutira de fait à une nationalisation de Tokyo Electric Power Co (Tepco) devrait représenter 1.000 milliards de yens (10 milliards d'euros), poursuit l'agence.

La première société japonaise de services aux collectivités est plombée par des charges financières énormes consécutives au séisme et au tsunami du 11 mars 2011, qui ont provoqué une catastrophe nucléaire à sa centrale de Fukushima.

Cette nationalisation fait partie d'un plan spécial complet, censé éviter à Tepco de devenir insolvable et qui doit être finalisé en mars par le groupe nippon et le fonds public, ajoute Kyodo.

Selon l'agence, Tepco resterait coté en Bourse et pourrait mettre un terme à cette nationalisation en mars 2022, en remboursant l'aide financière reçue du fonds public via la mise en réserve de la moitié de son bénéfice imposable annuel. Mais si ses conditions d'activité se détérioraient nettement, le groupe pourrait être retiré de la Bourse de Tokyo.