TK Bremen: les huîtres d'Etel peuvent être à nouveau commercialisées

© 2012 AFP

— 

Le préfet du Morbian a levé jeudi totalement l'interdiction concernant la pêche et la commercialisation des coquillages et huîtres dans la ria d'Etel, encore en vigueur pour partie depuis le naufrage du cargo maltais TK Bremen à la mi-décembre.
Le préfet du Morbian a levé jeudi totalement l'interdiction concernant la pêche et la commercialisation des coquillages et huîtres dans la ria d'Etel, encore en vigueur pour partie depuis le naufrage du cargo maltais TK Bremen à la mi-décembre. — Lionel Bonaventure afp.com

Le préfet du Morbihan a levé jeudi totalement l'interdiction concernant la pêche et la commercialisation des coquillages et huîtres dans la ria d'Etel, encore en vigueur pour partie depuis le naufrage du cargo maltais TK Bremen à la mi-décembre. «Les mesures prises par l'Etat pour traiter les conséquences sanitaires de l'échouement du TK Bremen (...) ont contribué à la parfaite restauration de la qualité sanitaire des coquillages de la ria», indique un communiqué de la préfecture. «C'est pourquoi l'interdiction de pêche professionnelle pour l'ensemble des coquillages de la ria, fouisseurs et non fouisseurs, est levée», précise le communiqué.

De lourdes conséquences économiques

Prise au lendemain de l'échouement du cargo sur une plage d'Erdeven, tout près de l'embouchure de la ria d'Etel, l'interdiction de pêche et de commercialisation des coquillages et huîtres avait été progressivement levée mais restait en vigueur sur certains secteurs, les plus proches géographiquement de la côte. En dehors des pêcheurs à pied, une cinquantaine de professionnels élèvent des huîtres creuses dans la ria d'Etel, un site préservé très apprécié des touristes pour ses plages de dunes sauvages, ses sentiers de randonnées et ses ramifications aquatiques à l'intérieur des terres.

Cette interdiction avait eu de lourdes conséquences économiques pour un certain nombre d'entre eux car elle intervenait à quelques jours des fêtes de fin d'année, temps fort des ventes. Le chantier de découpage et d'évacuation du cargo sinistré arrive quant à lui à son terme et l'ensemble du site devrait être déblayé dans les prochains jours, selon la préfecture du Morbihan.