Pic de pollution aux particules fines à Orléans et Tours

A.C.

— 

Le réseau de surveillance de la qualité de l’air en région Centre a annoncé ce mercredi que le seuil d’alerte à la pollution aux particules fines était dépassé dans les villes de Tours et Orléans. Avec 110 microgrammes de particules fines par mètre cube d’air à Tours ce matin et 95 à Orléans, le seuil de 50 microgrammes est largement dépassé.

Ce pic de pollution serait du à un «phénomène d'inversion de températures» qui a formé «une sorte de couvercle sur les grosse agglomérations de la région, en empêchant les masses d'air de s'échapper dans les hautes atmosphères», selon Lig'Air. Les émissions des chauffages, en hausse à cause de la vague de froid, sont également en cause, ainsi que le trafic routier.

Les villes de Chartes, Blois, Bourges et Châteauroux ont également franchi les 50 microgrammes. La situation devrait s’améliorer jeudi mais pour le moment il est recommandé aux personnes sensibles d’éviter les activités physiques intenses.

Mercredi matin, la Haute-Normandie avait annoncé à son tour le dépassement des seuils de pollution aux particules fines, après les villes de Tarbes et Toulouse en début de semaine.