Automobile: Une eurodéputée s'inquiète des dangers d'un gaz réfrigérant

© 2012 AFP

— 

La députée européenne verte Michèle Rivasi a attiré l'attention mardi sur les dangers éventuels d'un nouveau gaz réfrigérant utilisé depuis peu dans le système de climatisation des véhicules.
La députée européenne verte Michèle Rivasi a attiré l'attention mardi sur les dangers éventuels d'un nouveau gaz réfrigérant utilisé depuis peu dans le système de climatisation des véhicules. — Georges Gobet afp.com

La députée européenne verte Michèle Rivasi a attiré l'attention ce mardi sur les dangers éventuels d'un nouveau gaz réfrigérant utilisé depuis peu dans le système de climatisation des véhicules.

Le «fluide frigorigène HFO-1234yf qui devrait être utilisé pour remplacer les systèmes de climatisation à l'échelle du globe» est «inflammable et toxique» et «pourrait mettre en danger la vie des conducteurs en cas de collision frontale entre véhicules, ou même blesser des pompiers qui tenteraient d'éteindre un incendie de voiture», s'inquiète la députée européenne.

Ce gaz «devrait être prochainement installé dans tous les systèmes de climatisation mobile»

«En effet, la température d'auto-inflammation du HFO-1234yf est assez basse (405°) et l'inflammation de ce gaz produit du fluorure d'hydrogène, qui se transforme en acide fluorhydrique - extrêmement toxique et corrosif - au contact de l'eau», poursuit-elle. La Commission européenne a publié en 2006 une directive obligeant les constructeurs automobiles à changer à partir de 2011 les systèmes de climatisation des voitures, afin de réduire l'impact néfaste des gaz utilisés.

Le géant de l'industrie américain Honeywell a développé le gaz HFO-1234yf, qui a été approuvé par l'association SAE International, un organisme mondial regroupant des ingénieurs et experts techniques dans les industries de l'automobile, de l'aérospatial et des véhicules commerciaux. Ce gaz «devrait donc être prochainement installé dans tous les systèmes de climatisation mobile», s'inquiète Michèle Rivasi.

La Commission européenne contactée

La députée européenne a adressé une question à la Commission européenne, lui demandant si «elle a participé au processus de certification et d'autorisation de commercialisation de ce gaz», si elle «a effectué sa propre étude d'impact» et si elle «reconnaît que ce gaz peut être utilisé (...) sans danger pour l'environnement et la santé humaine». La commission contactée par l'AFP n'était pas disponible immédiatement pour réagir à ces questions.

L'ACEA (association des constructeurs automobiles européens) assure pour sa part dans un communiqué que «les véhicules utilisant HFO-1234yf sont aussi sûrs que ceux utilisant le précédent réfrigérant», que ce soit pour les occupants ou les services d'urgence.