Un gaz toxique autorisé dans les climatisations des voitures

SANTE Il vient d'être homologué par les Etats-Unis, le Japon et l'Europe...

Audrey Chauvet

— 

Le tableau de bord d'une voiture.
Le tableau de bord d'une voiture. — LANCELOT FREDERIC/SIPA

Certes, il réduit les émissions de gaz à effet de serre des climatisations, mais il peut s’avérer très dangereux pour la santé. HFO-1234yf, ou tétrafluoropropène, est un gaz réfrigérant présentant un potentiel d’émissions de gaz à effet de serre 335 fois moindre que son ancêtre le R-134a. Les constructeurs automobiles, qui cherchent à produire des voitures toujours plus vertes pour plaire aux consommateurs et bénéficier des incitations fiscales écologiques, se sont donc rués dessus. Problème, ce gaz serait mortel, a affirmé mardi matin l’eurodéputée écologiste Michèle Rivasi, au micro de France Info.

En cas d’inflammation du véhicule ou de contact avec l’eau, le HFO-1234yf génère de l’acide fluorhydrique, très dangereux pour l’homme: il s’attaque à la peau puis au système nerveux et peut provoquer la mort en quelques jours.

«On va remplacer un gaz qui est toxique pour la planète parce qu’il émet beaucoup de CO2 par un autre produit qui est inflammable et très toxique, a alerté Michèle Rivasi. En cas d’accident, les conséquences seront dramatiques, à la fois pour le conducteur et pour les pompiers.» Certains constructeurs auraient déjà commencé à utiliser ce gaz toxique, avertit l’eurodéputée, qui fera mardi après-midi une déclaration publique devant le Parlement européen pour faire interdire cet acide.