Energie éolienne: Nouveau contrat en Chine pour l'espagnol Gamesa

© 2012 AFP

— 

Le groupe espagnol Gamesa, un des leaders mondiaux de fabrication d'éoliennes, a annoncé lundi avoir décroché un nouveau contrat en Chine, profitant de l'essor de cette énergie dans ce pays, qui représente déjà un cinquième de ses ventes.
Le groupe espagnol Gamesa, un des leaders mondiaux de fabrication d'éoliennes, a annoncé lundi avoir décroché un nouveau contrat en Chine, profitant de l'essor de cette énergie dans ce pays, qui représente déjà un cinquième de ses ventes. — Jose Luis Roca afp.com

Le groupe espagnol Gamesa, un des leaders mondiaux de fabrication d'éoliennes, a annoncé lundi avoir décroché un nouveau contrat en Chine, profitant de l'essor de cette énergie dans ce pays, qui représente déjà un cinquième de ses ventes. Gamesa fournira au chinois Longyuan 50 mégawatts de turbines éoliennes, «pour le parc que la compagnie électrique installera dans la province de Ningxia», dans le nord-ouest de la Chine, a indiqué le groupe espagnol dans un communiqué, sans préciser les détails financiers de l'accord.

90 millions d'euros d'investissements en Chine sur 2010-2012

En 2011, Gamesa avait déjà signé un premier contrat de 50 mégawatts avec Longyuan et prévoit d'installer les cinquante supplémentaires en juin prochain. A la Bourse de Madrid, le titre a réagi par une hausse, gagnant 0,97% à 3,107 euros à 13H32 GMT, dans un marché en recul de 0,62%. Le groupe espagnol a beaucoup misé sur la Chine ces dernières années, et en tirait 21% de son chiffre d'affaires fin septembre 2011, une proportion qu'il veut porter à 30% d'ici fin 2013.

Depuis 2000, il a installé quelque 3.000 turbines éoliennes sur plus de 60 sites à travers le pays. Il y emploie 1.200 personnes. Il prévoit au total plus de 90 millions d'euros d'investissements en Chine sur 2010-2012. Le groupe espagnol souhaite être l'un des cinq principaux acteurs du secteur dans ce pays, profitant de son essor dans l'éolien: la Chine s'est en effet fixé comme objectif de produire en 2020 15% de son énergie via des ressources renouvelables.