Zhizhi et Qiqi font partie des six pandas du centre de Chengdu relâchés dans la nature le 11 janvier 2012.
Zhizhi et Qiqi font partie des six pandas du centre de Chengdu relâchés dans la nature le 11 janvier 2012. — REUTERS/China Daily

ANIMAUX

Six pandas géants retrouvent leur liberté

Le centre des pandas de Chengdu, en Chine, va relâcher mercredi dans la nature six de ses pensionnaires...

Ce n’est pas encore totalement la vie sauvage, mais un environnement «demi-sauvage» qui attend six pandas géants chinois. Mercredi, ils vont être réintroduits dans leur milieu naturel après avoir passé plusieurs années en captivité dans le centre de Chengdu. De nombreuses célébrités chinoises et des politiques sont attendus pour cet événement, emblématique des efforts faits par la Chine pour réintroduire l’espèce dans la nature.

Une phase d’entraînement avant la vraie vie sauvage

Toutefois, de nombreux spécialistes sont sceptiques sur l’efficacité du projet: comment des pandas élevés par des humains peuvent-ils survivre seuls? En 2007, un mâle âgé de cinq ans, Xiang-Xiang, mourait moins d’un an après avoir été lâché dans la nature, lors d’un combat avec des mâles rivaux. Pour éviter cette fin fâcheuse, les vétérinaires vont cette fois soumettre les six animaux à une phase d’entraînement dans une zone de vingt hectares qu’ils ont surnommé la «Vallée des pandas». Ils pourront y garder un œil sur Yingying, Zhizhi, Qiqi, les jumeaux Xingrong et Xingya, et Gongzai, les six pandas sélectionnés pour l’aventure.

Tous âgés de deux à quatre ans, les pandas adolescents devraient être assez âgés pour se défendre et s’alimenter, mais pas encore trop vieux pour pouvoir s’adapter à leur nouveau mode de vie. Ceux qui passeront avec succès le test de survie dans la nature seront ensuite relâchés dans une vraie forêt, loin de leurs anciens soigneurs. «La réussite de ces relâches ne pourra se voir que dans plusieurs générations, explique Qi Dunwu, scientifique du centre des pandas de Chengdu, car elle suppose que les pandas se reproduisent