Un trek pour dénoncer le réchauffement climatique dans l'Himalaya

avec Reuters

— 

Un sherpa népalais cinquantenaire qui a gravi à 21 reprises le mont Everest va entreprendre une marche de 1.700 km longeant les plus hauts sommets de la planète pour dénoncer les effets du réchauffement climatique sur la chaîne de l'Himalaya et les régions environnantes.  Selon les organisateurs de ce trek d'une durée de quatre mois qui débutera la semaine prochaine, Apa, qui est âgé de 52 ans, sera accompagné d'un autre sherpa, Dawa Steven, qui a conquis le «toit du monde» à deux reprises seulement. Ils marcheront au pied de huit des quatorze plus hauts sommets du monde, dont l'Everest, qui culmine à 8.850 mètres.

Selon les défenseurs de l'environnement, les glaciers himalayens, qui alimentent des fleuves parmi les plus importants d'Asie, sont en train de rétrécir à grande vitesse en raison du réchauffement général, menaçant ainsi l'existence du 1,3 milliard d'habitants vivant en aval. Le sherpa a écrit à plusieurs sommités internationales, dont le secrétaire général des Nations-unies Ban Ki-moon, l'ancien vice-président américain Al Gore et le prince Harry d'Angleterre, pour les inviter à faire un bout de chemin avec lui. Aucun n'a, pour le moment, confirmé sa participation.