Deux pandas chinois vont être prêtés au zoo de Beauval

ANIMAUX L'accord a été signé samedi à Pékin...

© 2011 AFP

— 

Le zoo français de Beauval (centre) a signé samedi à Pékin avec l'Association chinoise des jardins zoologiques un accord pour recevoir un couple de pandas géants pendant dix ans.
Le zoo français de Beauval (centre) a signé samedi à Pékin avec l'Association chinoise des jardins zoologiques un accord pour recevoir un couple de pandas géants pendant dix ans. — Liu Jin afp.com

Le zoo français de Beauval (centre) a signé samedi à Pékin avec l'Association chinoise des jardins zoologiques un accord pour recevoir un couple de pandas géants pendant dix ans, a constaté l'AFP. La France ne compte plus de pandas dans ses zoos depuis le décès de Yen Yen il y a 11 ans et devrait maintenant recevoir «dans les semaines qui viennent» les deux ursidés âgés de trois ans, selon Rodolphe Delord, directeur du ZooParc de Beauval. Yuanzi (fils aîné de Yuan, nommé d'après sa mère Yuanyuan) et Huanhuan, la femelle, sont tous deux nés en 2008, l'année des Jeux olympiques de Pékin. Ils se trouvent actuellement dans la Base de recherche pour la reproduction des pandas, à Chengdu (sud-ouest).

L'annonce du prêt aurait dû intervenir lors du sommet du G20 à Cannes, début novembre, mais a été différée à cause d'un calendrier surchargé par la crise de la dette doublée d'une crise politique en Grèce, a rappelé Rodolphe Delord. Il a précisé que les pandas prêtés aujourd'hui par la Chine n'étaient plus des «cadeaux» comme les deux offerts au début des années 1970 au président Georges Pompidou par Pékin et dont Yen Yen était le dernier survivant. Le texte signé samedi est un «accord de coopération dans le domaine de la recherche et de la protection des pandas géants». Le montant de la somme versée par le zoo de Beauval à la Chine n'est pas rendu public.

«Nous allons tout mettre en oeuvre pour qu'ils aient très vite des bébés»

Le ZooParc situé près de Saint-Aignan (Loir-et-Cher), qui attire aujourd'hui 600.000 visiteurs par an, espère en recevoir au moins 100.000 supplémentaires grâce au couple d'ursidés, a indiqué Delphine Delord, directrice de la communication et soeur de Rodolphe. «Ces animaux viennent chez nous pour la conservation, la recherche et la reproduction et nous allons tout mettre en oeuvre pour qu'ils aient très vite des bébés», selon Rodolphe Delord. Les pandas atteignent leur maturité sexuelle vers l'âge de cinq à six ans mais ont souvent du mal à se reproduire en captivité. Si le couple est fécond, ses descendants repartiront en Chine quand ils auront atteint l'âge de trois ans, selon les termes de l'accord.

Un avion spécial sera affrété pour transporter Yuanzi et Huanhuan de Chengdu à l'aéroport parisien de Roissy-Charles de Gaulle, où une cérémonie d'accueil doit être organisée. Les pandas seront ensuite acheminés sous escorte policière au zoo de Beauval. Symboliquement, les Chinois pourraient délivrer l'autorisation de sortie afin que les deux pandas quittent la Chine pour la France le 27 janvier, le jour du 48ème anniversaire de l'établissement de relations diplomatiques entre les deux pays, a estimé Rodolphe Delord. En Europe, seuls Madrid, Vienne, Berlin, et bientôt Edimbourg, hébergent actuellement des pandas, selon le directeur du zoo du Beauval.