Le Qatar accueillera le prochain sommet sur le climat

A.C.

— 

La responsable des Nations unies pour le climat, Christina Figueres, a annoncé que la prochaine conférence des parties sur le climat, en décembre 2012, aurait lieu à Doha, au Qatar. Un choix controversé, le Qatar détenant le record mondial des émissions de gaz à effet de serre par habitant: 53,4 tonnes annuelles de CO2 par Qatarien en 2008 selon les chiffres des Nations unies, soit trois fois plus qu’un Américain et dix fois plus qu’un Chinois. D’autant plus que le choix du Qatar pour la coupe du monde de football en 2022 a déjà suscité la colère des écologistes.

Christina Figueres a justifié le choix des Nations unies par les promesses de réduction des émissions et l’intention du Qatar d’aider les pays en développement à s’adapter aux effets du changement climatique. Mais un expert du climat, présent à Durban au sommet sur le climat qui s’est ouvert lundi, a déclaré à l’AFP que ce choix était plutôt justifié par les pétrodollars: «On est face à des considérations financières et diplomatiques et non écologiques. Le Qatar a fait du lobbying actif pour accueillir le sommet. C'est un pays qui a de grosses capacités financières et de grosses liquidités. Il peut se payer une COP (conférences des parties) en plus d'une équipe de foot.»