Deux manchots gays embarrassent le zoo de Toronto

ANIMAUX Le zoo veut les faire se reproduire avec des femelles. Pedro et Buddy vont-ils pouvoir continuer à s'aimer?...

A.C.

— 

Pedro et Buddy, les deux manchots gays du zoo de Toronto.
Pedro et Buddy, les deux manchots gays du zoo de Toronto. — © Mark Blinch / Reuters

Ils se suivent, se font des câlins, nagent ensemble, défendent leur territoire commun… Pedro et Buddy forment un couple parfait. Seul hic aux yeux du zoo de Toronto qui les héberge: ce sont deux manchots mâles. Et cette relation met en péril la reproduction de l’espèce de manchots du Cap, originaire d’Afrique du sud et classée vulnérable par l’Union internationale pour la conservation de la nature (IUCN).

«Ils semblent être, en quelque sorte, dans une relation amoureuse»

Buddy, 20 ans, et Pedro, 10 ans, se sont rencontrés avant leur arrivée à Toronto, à l’occasion d’une exposition de manchots africains. Déjà proches, leur relation se serait transformée en histoire d’amour dans le zoo canadien: «Ils se font la cour et ont des comportements qui correspondent à ce que les femelles et les mâles font», explique un des employés du zoo de Toronto, cité par le Toronto Star. «C'est compliqué, mais ils semblent être, en quelque sorte, dans une relation amoureuse», confirme Joe Torzsok, le directeur du zoo.

Mais pour assurer une descendance aux manchots, le zoo veut mettre fin à leur relation et va leur apporter de la compagnie féminine. Pas sûr que les deux tourtereaux apprécient… Mais avec une baisse de 2% chaque année de la population de manchots du Cap et seulement 224.000 individus sur la planète, la survie de l’espèce repose en partie sur les reproductions en captivité.

L’homosexualité entre animaux a déjà été observée sur des girafes, des dauphins et des singes. Chez les manchots, des couples de même sexe avaient déjà défrayé la chronique dans un zoo allemand et au zoo de Central Park.