Les animaux de la semaine: des chiens détecteurs de punaises, un toutou policier médaillé pour sa bravoure et «Chéri, j'ai rétréci les bêtes!»

REVUE DE PRESSE Au menu de la revue de presse des animaux de Yolaine de la Bigne: des chiens détecteurs de punaises de lit qui nous envahissent un peu partout, un toutou policier médaillé pour son courage lors des émeutes de Londres et «Chéri, j'ai rétréci les bêtes!»...

Yolaine de la Bigne

— 

Un policier de la brigade cynophile effectue des recherches avec son chien dans les broussailles près d'Oak Beach, dans l'état de New York, le 4 avril 2011.
Un policier de la brigade cynophile effectue des recherches avec son chien dans les broussailles près d'Oak Beach, dans l'état de New York, le 4 avril 2011. — Seth Wenig/AP/SIPA

Bon on aime les animaux mais pas tous! Par exemple, les punaises, on n’est pas emballé à l’idée de passer une nuit en leur compagnie, et pourtant … elles sont en train d’envahir les USA. On en trouve partout, dans les boutiques, les cinémas, les hôtels… l’horreur. Elles commencent aussi à trouver l’Europe très accueillante, au point que le premier projet de recherche clinique sur le sujet vient de commencer au CHU de Nice. Le Républicain lorrain nous annonce même que les trois premiers chiens détecteurs de punaises de lits, fins limiers dressés aux États-Unis, viennent d’arriver en France. Ils savent repérer  les punaises et vous les désigner mais sans aboyer pour ne pas avertir tout le voisinage, réputation oblige. Ce qui est d’ailleurs injuste, car l’hygiène n’y est pour rien. Les punaises n’apprécient pas particulièrement la saleté mais plutôt les coins sombres. Elles voyagent dans les valises, se glissent dans les vêtements avant de trouver un bon lit bien chaud pour en faire un garde-manger avec le délicieux sang humain dont elles se nourrissent durant la nuit. Les mettre à la diète en dormant ailleurs? Vous rigolez! Elles peuvent vivre sans se nourrir pendant deux ans! D’où l’intérêt de ces chiens qui détectent 95% des punaises quand les hommes spécialistes n’y parviennent qu’à 30%. Les toutous sont nos chouchous!

Et justement, voici encore un chien formidable! Obi, un berger allemand, blessé lors des affrontements à Londres en août dernier vient de recevoir, à la Chambre des Lords, une distinction honorifique du Fond International pour la Protection des Animaux (IFAW) pour sa bravoure nous explique Wamiz.com. Car, même en sang (on s’est rendu compte par la suite qu’il avait une fracture du crâne) il a continué de travailler avec son maître. Un acte symbolique pour souligner le courage et la générosité de tous ces animaux qui se battent pour nous défendre.

Nos bergers allemands vont-ils d’ailleurs bientôt avoir la taille d’un caniche? On peut se poser la question en lisant cet article du Parisien/Aujourd’hui en France sur les conséquences inattendues du réchauffement climatique qui fait rapetisser les animaux. Différents chercheurs ont constaté que les rongeurs, les ours polaires, les moutons, les cerfs ou les poissons d’eau douce étaient plus petits. En cause: la diminution des ressources en eau et en nutriments. Une  thèse étonnante que vient de publier la revue scientifique Nature Climate Change qui pourrait remettre en question notre façon de nous alimenter. Il faudra bien trouver une solution car ce n’est pas facile quand on est petit.

Les chiens héros du 11 septembre