Le marché Saint-Charles de Perpignan devient un géant du photovoltaïque

© 2011 AFP

— 

La plus grande centrale solaire photovoltaïque d'Europe intégrée à un bâtiment, le marché international Saint-Charles de Perpignan, sera ouverte jeudi et produira 9.800 MW/h, soit l'équivalent de 10% de la consommation d'électricité des Perpignanais. La centrale, qui doit être inaugurée par la ministre de l'Ecologie, Nathalie Kosciusko-Morizet, comporte les 68.000 m2 de la toiture de 11 hangars autrefois recouverts d'éléments en amiante-ciment. Cette surface est désormais équipée de quelque 97.000 tuiles photovoltaïques totalisant une puissance de 8,8 MW, et reliée au réseau public d'EDF, a précisé le maître d'ouvrage, la société Saint-Charles Solaire.

Premier centre de redistribution européen de fruits et légumes, Saint-Charles international voit chaque jour converger vers ses quais des centaines de poids lourds frigorifiques chargés de fruits et agrumes d'Espagne ou du Maghreb. Ces produits sont ensuite redirigés vers les marchés de toute l'Europe. Cette centrale --un investissement de 54 millions d'euros-- donne à la toiture l'aspect d'un toit d'ardoises parfaitement intégré à l'architecture locale. La région de Perpignan, avec un ensoleillement de 2.506 heures par an, est particulièrement favorable au développement du solaire.

La filière solaire toujours en colère contre le moratoire

Cette inauguration intervient alors que les professionnels de l'énergie solaire dénoncent les mesures prises ces derniers mois par le gouvernement, qui avait limité les tarifs de rachats aux petites structures (moins de 100 kWc), avant de les baisser ensuite d'environ 30%. La branche Soler du Syndicat des Energies renouvelables estimait récemment dans un communiqué que «la filière a probablement perdu près de 10.000 emplois depuis mars 2011», de nombreuses sociétés, «fragilisées par les nouveaux dispositifs», ayant déjà déposé le bilan.

Selon le gouvernement, la France est en avance sur les objectifs adoptés lors du Grenelle de l'environnement --1.100 MW installés fin 2012 et 5.400 MW en 2020-- avec «plus de 1.600 MW d’installations raccordées et plus de 2.000 MW d’installations en file d’attente de raccordement». La puissance installée, précise de son côté le Commissariat général au Développement durable, a triplé entre fin juin 2010 (580 MW) et fin juin 2011 (1.679 mégawatts MW). Enfin, au cours du premier semestre, plus de 207.000 unités de production d'énergie solaire ont été installées (quelque 599 MW), soit 143% de plus par rapport à fin juin 2010. La production électrique du solaire a à peine dépassé 1% du total français l'an dernier, et la plus grande partie de la puissance totale est concentrée en métropole dans trois régions: Provence-Alpes-Côte-d'Azur, Languedoc-Roussillon et Pays de la Loire.