Menace de marée noire en Nouvelle-Zélande après l'échouage d’un porte-conteneur

A.C.

— 

1.700 tonnes de fioul lourd pourraient se répandre dans la baie de Plenty, à une vingtaine de kilomètres des côtes néo-zélandaises, après l’échouage mercredi matin d’un porte-conteneur libérien, rapporte l’AFP. Le «Rena», d’une capacité de 47.000 tonnes, a sombré sur le récif Astrolabe, riche en biodiversité marine. Une nappe de pétrole de cinq kilomètres de long s’est déjà formée et malgré le largage d’agents dissolvants, le fioul continue de se répandre. De nombreux oiseaux sont déjà englués dans le pétrole.

Les autorités néo-zélandaises essayent de contenir la fuite en pompant les cuves du bateau. Pour le ministre de l'Environnement, Nick Smith, cet accident «pourrait devenir la catastrophe écologique maritime la plus grave qu'ait connue la Nouvelle-Zélande depuis des décennies». La baie de Plenty est une des principales destinations touristiques du pays et abrite une importante population de baleines, dauphins, phoques et pingouins.