Afrique du Sud: légaliser la vente de corne de rhinocéros pour éviter le marché noir?

TRAFIC Le braconnage pourrait être éviter par l'organisation officielle de la chasse au rhinocéros...

© 2011 AFP
— 
Dix-huit carcasses de rhinocéros dépouillés de leur corne ont été découvertes dans une zone près du parc national Kruger en Afrique du Sud, ont indiqué vendredi les autorités locales.
Dix-huit carcasses de rhinocéros dépouillés de leur corne ont été découvertes dans une zone près du parc national Kruger en Afrique du Sud, ont indiqué vendredi les autorités locales. — Christophe Simon afp.com

L'Afrique du Sud pourrait légaliser la vente de corne de rhinocéros pour combattre le marché noir alimenté par des actes de braconnage qui tournent à la boucherie cette année, a rapporté la presse lundi, citant le ministère de l'Environnement. «Le cahier des charges (d'une étude de faisabilité, ndlr) a été publié et un fournisseur doit être nommé prochainement», a déclaré le porte-parole Albi Modise, selon un article paru dans le journal The Star.

«Nous devons convaincre les gens que la corne ne sert à rien»

La corne de rhinocéros peut se vendre jusqu'à 500.000 US dollars pièce sur le marché noir asiatique, selon la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages (CITES). Les consommateurs vietnamiens, thaïs et chinois lui attribuent des propriétés aphrodisiaques et médicales, notamment contre le cancer. Une idée difficile à combattre, selon Nguyen Truy Kien, un conseiller du gouvernement vietnamien, présent la semaine dernière en Afrique du Sud. «Cela ne va pas changer en un jour. Nous devons convaincre les gens à travers nos recherches que la corne ne sert à rien», a-t-il dit en rappelant que cette croyance orientale avait plus de mille ans, selon l'hebdomadaire Mail&Guardian. Le gouvernement vietnamien s'est engagé à réaliser des études médicales pour démontrer l'inverse et travaille à rédiger un mémorandum d'accord avec Pretoria en vue de protéger les rhinocéros.

Depuis le début de l'année, au moins 287 rhinos ont été tués illégalement en Afrique du Sud, uniquement pour alimenter en corne le marché de la médecine traditionnelle asiatique. A ce rythme, estiment les experts, le maintien de la population sera menacé d'ici moins de deux ans. En 2010, le bilan s'était établi à 333 rhinos tués, contre treize en 2007. L'Afrique du Sud détient une quantité tenue secrète de cornes de rhinocéros stockées par les autorités et issues d'animaux décédés pour la plupart de mort naturelle dans la brousse ou confisquées aux braconniers arrêtés.