Ces vélos, petits bijoux de technologie

TENDANCES Ecolos, design ou ultra-pratiques, les inventeurs de vélos ne manquent pas d'idées pour vous faciliter la vie...

Sarah Nafti

— 

La «Copenhagen Wheel» permet de transformer n'importe quel vélo en vélo à assitance électrique
La «Copenhagen Wheel» permet de transformer n'importe quel vélo en vélo à assitance électrique — Max Tomasinelli

Toujours à la pointe de l'innovation en matière de bicyclette, les Pays-Bas ont inventé une roue intelligente. La «Copenhagen wheel» transforme n'importe quel vélo en vélo à assistance électrique, car elle réutilise l'énergie produite au freinage pour aider à grimper les côtes. En outre, cette roue se connecte en bluetooth avec votre smartphone et donne des informations sur le trajet, comme l'état de pollution ou le trafic. Présentée lors de la conférence de Copenhague sur le climat en 2009, elle devrait être produite prochainement, et commencera par équiper le parc de vélo de la ville modèle en matière de réduction des émissions de CO2.

Les vélos à assistance électrique sont en constante évolution, toujours plus légers et maniables. Matra, le leader du marché en France, a présenté son dernier né lors du salon du cycle cette semaine: le Matra FX est un vélo électrique pliable qui peut rentrer dans un ascenseur. Pratique pour tous les citadins qui n'ont pas forcément de garage. En position repliée, il tient sur deux béquilles et peut-être tiré sur une des roues, un peu comme une valise à roulette.Avec trois niveaux d'assistance et jusqu'à 50 kilomètres d'autonomie, il a les performances requises pour satisfaire les utilisateurs. Le Matra FX sera disponible dès le mois d'octobre, pour un peu moins de 1.500 euros. 

Venu de Nouvelle-Zélande, le Yikebike est un peu un ovni dans le monde du vélo. Tout petit, et pliable et électrique, il a surtout la particularité d'être un vélo où il n'y a pas besoin de pédaler. Dessus on est comme assis sur le guidon. En fibre de carbone, il pèse tout juste une dizaine de kilos. Son prix, en revanche, est exorbitant : 3.700 euros pour le modèle en carbone. Yikebike vient de sortir un nouveau modèle, en aluminium. Un peu plus lourd (14 kilos) mais largement plus léger pour le portefeuille: 1.900 euros.

Pour sortir à la fois couvert et à la mode, un designer danois a eu la bonne idée de créer des couvre-chefs sur casque: en forme de casquette ou de chapeau, avec des couleurs et des motifs différents, plus de raison de zapper le casque en ville! Comptez 100 euros pour l'ensemble (casque aux normes européennes et couvre-casque), 35 euros pour le couvre-casque seul.