Inauguration à Moissac d'une centrale transformant les melons en énergie

© 2011 AFP

— 

L'entreprise Boyer SA, conditionneur et expéditeur de melons à Moissac (Tarn-et-Garonne) a inauguré vendredi une centrale de biométhanisation permettant de récupérer les fruits abîmés et d'en faire de l'électricité, la première installation du genre en France selon elle.

La société, qui conditionne 20.000 tonnes de melons par an, se retrouvait chaque année avec un millier de tonnes de fruits abîmés sur les bras, a expliqué à l'AFP Joël Boyer, président du directoire de l'entreprise.

La nouvelle installation, fournie par la société belge de technologies propres GreenWatt, "nous permet de traiter ce millier de tonnes de melons" qui finissaient bien souvent leur vie en déchetterie ou sous forme d'alimentation animale, a ajouté M. Boyer.

Les fruits sont placés dans un digesteur où ils sont dégradés par des bactéries, dégageant du biogaz. "L'appareillage permet d'accélerer le processus naturel et de piéger le méthane dégagé naturellement', a expliqué le responsable. Ce méthane est ensuite acheminé vers un co-générateur qui permet la production combinée d'électricité et de chaleur.

Boyer estime que l'électricité produite sera équivalente à la consommation de 150 foyers sur l'année, de 80 foyers s'agissant du chauffage. L'électricité sera revendue à Edf tandis que la chaleur sera utilisée dans l'usine même.

A l'issue du processus, il reste un digestat qui pourra servir de compost en production bio, ajoute l'entreprise, qui précise qu'il s'agit de la première installation de ce type en France.

L'installation de cette centrale de biométhanisation a coûté 1,5 MEUR, financés à plus de 50% par le conseil général, le conseil régional, l'Etat et l'Europe.

Boyer regroupe en métropole une centaine de producteurs de melons, auxquels s'ajoutent 80 producteurs de fruits d'été, pour un chiffre d'affaires annuel de 40 millions d'euros.