Marée noire: la Chine demande à ConocoPhillips des mesures supplémentaires

© 2011 AFP

— 

Les autorités chinoises ont demandéau géant pétrolier américain ConocoPhillips de redoubler ses efforts pour colmater les fuites restantes et nettoyer les conséquences d'une marée noire au nord-est du pays, a rapporté vendredi la presse officielle.

Des hydrocarbures continuent de fuir dans le golfe du Bohai à proximité d'une plate-forme que la société américaine opère avec la société publique chinoise CNOOC, a assuré l'Administration d'Etat chinoise chargée de la gestion des océans (SOA). «La source n'a pas été colmatée de façon efficace», a affirmé un responsable de la SOA, cité par l'agence officielle Chine nouvelle.

La SOA a en conséquence demandé à ConocoPhillips et à la CNOOC de «continuer à colmater parfaitement le point de fuite du brut et à continuer à nettoyer la pollution marine». Le géant américain a accepté d'endosser son «entière responsabilité» concernant cette marée noire, sur laquelle le gouvernement chinois a ordonné une enquête.

Les autorités chinoises ont par ailleurs contraint ConocoPhillips à suspendre ses opérations d'extraction de brut sur son plus vaste champ offshore en Chine, le gisement Penglai 19-3. La production s'est arrêtée le 3 septembre. Les fuites ont débuté début juin et, depuis, l'équivalent de 3.200 barils de pétrole et de boues de forage à base d'huile s'est répandu dans la mer, selon ConocoPhillips.