Journée de lutte contre le gaspillage alimentaire: l'Ademe ne veut plus voir de nourriture à la poubelle

CONSO L'Ademe veut sensibiliser les Français et leur donner des trucs pour jeter moins de nourriture...

A.C.

— 

A l'intérieur d'un sac d'ordures ménagères déposé sur la voie publique.
A l'intérieur d'un sac d'ordures ménagères déposé sur la voie publique. — JPDN/SIPA

La France jette chaque année 1,2 million de tonnes de nourriture: Inacceptable pour l’Ademe, qui a décidé de faire du 15 septembre la Journée de lutte contre le gaspillage alimentaire. Avec un site Web et une campagne dans la presse et à la télévision, l’Ademe espère sensibiliser les Français, qui jettent chacun en moyenne 20 kilos d’aliments par an, dont 7 kilos d’aliments encore emballés. Quelques trucs pour ne pas nourrir la poubelle…

Ne pas craquer sur les promos si on n’en a pas besoin

Premier «truc» évident pour ne pas jeter: ne pas acheter ce dont on n’a pas besoin. Eviter de se laisser tenter par les offres «3 pour le prix de 2» si l’on n’a besoin que de deux… et faire attention aux dates de péremption sur les produits pour ne pas se retrouver avec 12 yaourts bons pour la poubelle deux jours après les avoir acheté.

Second conseil de l’Ademe: bien conserver les aliments permet d’en prolonger la durée de vie. Au réfrigérateur, faire attention à mettre les bons produits au bon endroit (très frais en haut, légumes dans le bac en bas), permet de ne pas nuire à la qualité des produits. Beaucoup d’aliments peuvent aussi être congelés et dégustés plusieurs mois plus tard. Pour les corbeilles de fruits, penser à enlever les fruits pourris évite de contaminer ceux qui sont encore sains.

Cuisiner les restes, ça s’apprend

En cuisine, l’Ademe recommande de bien doser les quantités pour éviter le gâchis. Pas la peine de faire un kilo de pâtes si on est deux (sauf si on a vraiment très faim). Les cuisiniers devraient aussi utiliser en priorité les produits dont la date de péremption est proche: une «gestion de stock» qui permet de limiter la perte de produits même pas déballés. Et l’imagination des marmitons pour cuisiner les restes est sans limites: pain perdu, ratatouille recomposée ou salade de pâtes en deuxième vie, peu importe pourvu que ça finisse dans votre estomac et pas dans la poubelle.

>> Et vous, que faites-vous pour éviter le gaspillage? Donnez-nous vos trucs et vos recettes pour cuisiner les restes dans les commentaires.