Sécheresse: Youssou Ndour appelle les Africains à se mobiliser

© 2011 AFP

— 

Le chanteur sénégalais Youssou Ndour a appelé mardi l'Afrique à être «au premier plan» des initiatives en faveur des victimes de la sécheresse dans la Corne de l'Afrique, indiquant que lui-même espérait mobiliser les artistes africains en ce sens. «Chaque fois qu'il y a un problème ce sont les Occidentaux qui sont au premier plan, ou sont les Africains? On les voit un peu partout, mais pas quand il y a une crise chez nous,» a-t-il déploré à l'issue d'une visite des camps de réfugiés de Dabaab, dans l'est du Kenya.

«Les Africains ont toujours l'habitude de tendre la main et j'ai voulu taper sur la table et dire qu'on peut résoudre nos problèmes,» a dit Youssou Ndour, ambassadeur de l'Unicef depuis une vingtaine d'années, à l'AFP. Dadaab, le plus grand complexe de camps de réfugiés au monde, a vu des dizaines de milliers de Somaliens affluer ces derniers mois, selon les Nations unies. Les réfugiés fuient la sécheresse, mais aussi les violences dans leur pays.

Plus de 12 millions de personnes sont frappées, à travers la Corne de l'Afrique, par une sécheresse dévastatrice, la pire en des décennies selon les Nations unies. En Somalie, la situation est aggravée par 20 ans de guerre civile. Les six provinces déclarées par l'ONU en état de famine dans le pays se trouvent toutes dans le sud, largement contrôlé par les rebelles islamistes shebab.

Mardi, Youssou Ndour a voulu «faire appel à la communauté artistique africaine et mondiale pour essayer de trouver un ou des événements qui pourraient apporter la sensibilisation, le réconfort», et pourquoi pas lever des fonds, comme les artistes ont pu le faire dans le passé avec l'Ethiopie. «Je crois que l'Afrique doit être au premier plan», a-t-il poursuivi, assurant avoir déjà reçu le soutien de Bono. Le chanteur irlandais de U2 «m'a appelé et il m'a dit : je suis derrière toi,» a-t-il affirmé.

«Les initiatives qui auront lieu ne seront pas des initiatives qui viennent de là-bas (du monde occidental, NDLR), mais plutôt qui viennent d'ici. C'est ça aussi qu'il faut faire pour avoir un peu de dignité,» a conclu le chanteur sénégalais.