Une rentrée verte encore trop chère

CONSO France Nature Environnement a fait ses courses de rentrée, et la facture est salée...

A.C.
— 
Une vendeuse range un rayon de fournitures pour la rentrée scolaire, le  16 août 2010, dans une grande surface à Lille. 
Une vendeuse range un rayon de fournitures pour la rentrée scolaire, le 16 août 2010, dans une grande surface à Lille.  — AFP PHOTO/PHILIPPE HUGUEN

Papier recyclé ou labellisé, stylos rechargeables ou gommes sans produits toxiques… Le cartable vert est encore trop cher: 58,20 euros contre 16,30 euros s’il est rempli de produits premiers prix. L’association France Nature Environnement (FNE) a poussé son chariot dans les allées d’une grande surface de la région parisienne fin août pour constater que les produits écolos sont encore 3,5 fois plus chers que les produits premiers prix.

Pas assez de choix et trop d’emballages

En achetant uniquement les fournitures indiquées sur la liste des «Essentiels» publiée par le ministère de l’Education,  FNE a sélectionné les produits labellisés (NF Environnement ou écolabel européen), dont l'origine des matières premières est certifiée (PEFC, FSC, pourcentage de matière recyclée), ou ayant un caractère durable, «le tout sans trop d'emballage» précise l’association. Mais acheter 100% durable n’est pas toujours possible. «Nous nous sommes contentés d'une gomme en "caoutchouc naturel" et de feutres en plastique recyclé car les alternatives labellisées NF Environnement n'étaient pas en rayon», constate Loïc Gerland, chargé de mission prévention des déchets à FNE.

Quant aux emballages, ils sont encore bien trop volumineux. «Avec le panier "premier prix", les consommateurs se retrouvent avec une montagne de plastique. Avec le panier vert, c'est plutôt une montagne de carton, certes recyclable si c'est bien trié, mais dont les impacts environnementaux ne sont pas négligeables pour autant», déplore l’association qui rappelle que nombre de produits pourraient être vendus en vrac ou en gros, directement aux écoles.