Manifestations contre la chasse de dauphins dans une baie japonaise

CHASSE 2.000 dauphins sont tués chaque année lors d'une grande chasse organisée dans une baie japonaise...

© 2011 AFP
— 
Manifestation contre la chasse aux dauphins, le 1er septembre 2011, devant l'ambassade japonaise à Manille, aux Phillippines.
Manifestation contre la chasse aux dauphins, le 1er septembre 2011, devant l'ambassade japonaise à Manille, aux Phillippines. — Bullit Marquez/AP/SIPA

Des manifestations ont eu lieu jeudi devant les ambassades du Japon dans plusieurs capitales dont Washington, aux Etats-Unis, pour demander l'arrêt de la chasse et du massacre des dauphins. A Washington, une vingtaine de personnes se sont rassemblées devant l'ambassade avec des panneaux «Les dauphins veulent vivre», a constaté l'AFP. Chaque année, de septembre à avril, les pêcheurs de Taiji (centre-ouest du Japon) capturent quelque 2.000 dauphins dans une baie fermée, dont quelques-uns sont vendus à des aquariums ou à des parcs d'attraction, les autres étant tués pour être mangés.

Un «massacre brutal et anachronique»

A Washington, selon Katie Arth, une responsable du mouvement «Pour un traitement éthique des animaux», la chasse continue «parce ça rapporte. Les gens peuvent faire quelque chose en cessant d'aller dans les aquariums et en protestant à l'ambassade» du Japon, a-t-elle dit à l'AFP. Des manifestations semblables ont eu lieu dans plusieurs villes américaines ainsi qu'à Londres, Rome, Stockholm ou Manille.

Des organisations de défense des animaux réclament haut et fort la fin de cette pêche, dénonçant un «massacre brutal et anachronique». Les pêcheurs japonais, qui chassent aussi la baleine, reprochent de leur côté aux militants écologistes d'ignorer la tradition de la chasse aux cétacés pratiquée depuis des siècles dans l'archipel. L'histoire de la petite ville de Taiji a été mise sous le feu des projecteurs par le documentaire «The Cove, la baie de la honte», réalisé par l'Américain Louie Psihoyos et récompensé par un Oscar en 2010 à Hollywood.