Le frelon asiatique: «pas plus dangereux qu'un frelon européen»

INSECTES Les réponses d'un entomologiste sur les dangers pour l'homme du frelon asiatique...

Propos recueillis par Audrey Chauvet

— 

Un frelon asiatique (vespa velutina).
Un frelon asiatique (vespa velutina). — J.Haxaire/INPN/MNHN

Le frelon «envahisseur» qui sème la terreur dans les ruches françaises fait parler de lui: présent dans près de 40 départements français, principalement dans le Sud Ouest, le frelon asiatique serait responsable du décès d’un homme de 38 ans près de Toulouse. Piqué samedi soir au cours d’un repas en plein air, l’homme est mort des suites de la piqûre.

Mais d’après Quentin Rome, entomologiste au Muséum national d’histoire naturelle, le frelon asiatique n’est pas plus dangereux qu’un frelon européen. L’expert nous donne quelques clés pour ne plus avoir peur de cet insecte, observé pour la première fois en France en 2004.

Comment reconnaître le frelon asiatique?

Il est presque totalement noir avec des pattes jaunes et une bande orange sur l’abdomen, tandis que le frelon européen est jaune et noir avec un peu de rouge sur la tête, le thorax et les pattes. Le frelon asiatique est un peu plus petit que l’européen.

Est-il plus dangereux pour l’homme?

Non, il n’est pas plus dangereux. Tous les frelons n’attaquent que pour se défendre, s’ils se sentent agressés ou si on s’approche trop près de leur nid. Or, les risques de rencontre avec des frelons asiatiques sont faibles car leurs nids sont en haut des arbres. Et contrairement au frelon européen, il ne vole pas la nuit car il ne voit rien. L’homme piqué vers 23h l’a plus probablement été par un frelon européen...

Comment peut-on se débarrasser du frelon asiatique?

Il n’y a pas encore de solution, mais normalement l’homme ne les rencontre pas trop. Si on voit un nid, il faut prévenir la mairie qui prendra les dispositions nécessaires, notamment en faisant appel à des désinsectiseurs.  Les pompiers ne détruisent plus les nids s’il n’y a pas de danger immédiat pour les personnes. Si on se fait piquer, c’est comme pour une piqûre de guêpe ou de frelon européen: sauf en cas de piqûre sur les muqueuses ou d’allergie connue, ce n’est pas grave. On peut être allergique au venin de frelon asiatique et pas à celui du frelon européen, mais c’est totalement imprévisible.