Un papillon à poils, nommé Hylesia Metabus.
Un papillon à poils, nommé Hylesia Metabus. — DR

INSECTES

Invasion de papillons à poils en Guyane

Un couvre-feu a été instauré à cause de ces papillons à poils urticants...

Depuis début juillet, des papillons à poils urticants, pouvant provoquer des dermatoses, a entraîné l’instauration d’un couvre-feu en Guyane, rapporte l’AFP. Dans la région de Sinnamary, à 110km à l’ouest de Cayenne, l’éclairage public a été suspendu dès 19h. Les commerces doivent fermer dès le crépuscule et les habitants se calfeutrent derrière des moustiquaires.

Hylesia Metabus vit la nuit

Le papillon poilu, Hylesia Metabus, ne sort que la nuit, entre 19h et 23h. Il vit dans la mangrove, mais dès la tombée du jour il s’aventure vers les villes, attiré par la lumière. Des habitants de la région rapportent que la seule lumière de la télévision dans les maisons peut attirer les papillons. Mieux vaut donc fermer toutes les fenêtres, d’autant plus que ce papillon peut être très nocif pour l’homme: «Les femelles libèrent des milliers de fléchettes microscopiques et urticantes qui provoquent d'intenses démangeaisons au contact de la peau», explique l'Agence régionale de Santé. Les dermatoses, ou «papillonites», peuvent durer sept jours  et entraîner des oedèmes au visage.

La dernière invasion de papillons à poils remonte à 2007 en Guyane. Une «Cellule permanente d'observation et de prévention de la papillonite» a été créée par le conseil régional: elle doit se réunir ce jeudi pour programmer l’installation de pièges lumineux et procéder à des épandages d’insecticides.