Nuit des étoiles: «Jamais vu une météo aussi cata»

ASTRONOMIE Le coordinateur de La nuit des étoiles, qui a lieu ce week-end, craint une édition gâchée à cause d'une météo pourrie. Il invite le public à regarder quels sites proposent des animations en plus des observations...

Mickaël Bosredon

— 

Ciel étoilé.
Ciel étoilé. — L.Calcada/REX/SIPA

Pour l’instant ce ne sont pas les étoiles qu’ils scrutent, mais les nuages. Les organisateurs de la 21ème Nuit des étoiles, qui débute ce vendredi soir jusqu’à dimanche soir, risquent d’avoir du mal à sortir lunettes et télescopes au regard de la météo. «En vingt ans je n’ai jamais vu pareille cata, peste Eric Piednoël, coordinateur de cet événement. Il nous est déjà arrivé d’avoir du mauvais temps, mais pas sur une aussi grande partie du pays, et pas les trois nuits.»

Bon. Tout n’est pas encore perdu non plus, et rien ne dit que le ciel ne va pas se dégager. «Sur la partie Sud du pays cela devrait aller quand même, sur l’Ouest ce n’est pas la cata totale non plus» positive Eric Piednoël. Pour le reste… «Cela dit la météo a l’air d’être changeante. J’invite le public à consulter notre site (www.afanet.fr), qui recense les quelques 400 manifestations à travers la France. S’il n’est pas précisé que l’événement est annulé, et si le soir arrivé il ne pleut pas, cela se tente. Entre deux nuages on peut voir des choses…» La pluie en revanche est l’ennemi numéro un des astronomes.

Eric Piednoël souligne également que de nombreux sites proposent, outre l’observation, des conférences, des animations, comme à la Cité des sciences à Paris, et que celles-ci seront maintenues même si les télescopes ne sont pas sortis. «Moi en tout cas je serai bien sur le toit de la tour Montparnasse dès vendredi soir. Ce n’est qu’au dernier moment que l’on verra si l’on peut sortir les lunettes ou pas.»