Pourquoi les mâles et les femelles pandas font bande à part

ANIMAUX Les femelles sont très difficiles sur le choix de leur lieu de vie, tandis que les mâles bourlinguent...

A.C.

— 

Une femelle panda a donné naissance à un petit dans le centre de réintroduction dans la nature de Wolong, en Chine.
Une femelle panda a donné naissance à un petit dans le centre de réintroduction dans la nature de Wolong, en Chine. — Quirky China News / Rex/REX/SIPA

On savait que les pandas étaient trop paresseux pour se reproduire, il semblerait qu’ils soient en plus trop éloignés physiquement. Selon les observations de deux scientifiques chinois, Dunwu Qi et Fuwen Wei, de l’Institut de zoologie de Pékin, les mâles et les femelles pandas vivant en liberté ne se croisent que rarement: alors que les femelles s’installent dans les forêts de conifères en altitude, au dessus de 1.500m, les mâles errent sur de grandes distances et sont moins difficiles que les femelles dans le choix d’un lieu de vie.

Les femelles veulent le lieu idéal pour les petits

Les femelles pandas veulent être à proximité de bambous qui leur assurent les repas, mais cherchent aussi un milieu tempéré entre 10°C et 20°C avec un couvert forestier assez important pour les protéger des regards. C’est l’instinct maternel qui les pousse à être aussi difficiles: nourrir et assurer la sécurité les petits pandas est leur priorité dans le choix de leur repaire. Les mâles, eux, sont plus vagabonds: ils errent entre différentes zones de la forêt à la recherche de nourriture et de nouvelles femelles. On les trouve plus souvent à proximité des routes et des habitations.

Pour pister les pandas, les scientifiques ont passé de longues heures à les traquer dans la forêt et ont analysé les traces laissées, par exemple les crottes, qui permettent de connaître le sexe de l’animal. Les informations obtenues seront très utiles pour réintroduire les animaux en captivité dans la nature et optimiser les chances que mâles et femelles se rencontrent afin de sauvegarder l’espèce.