Les vaches aussi ont des meilleurs amis

A.C.

— 

Les vaches stressent quand on les sépare de leur meilleur ami. Cette découverte, faite par une doctorante britannique de Northampton, pourrait améliorer la productivité des vaches laitières, rapporte le Daily Mail. En mesurant le rythme des battements de cœur et le taux de cortisol, une hormone qui réagit au stress, la jeune chercheuse a observé que les vaches étaient beaucoup plus sereines en compagnie de leurs congénères préférées.

«Quand les vaches sont près de leur partenaire préféré, leur niveau de stress, en termes de rythme cardiaque, est plus faible que lorsqu’elles sont avec un individu pris au hasard, explique Krista McLennan. En encourageant les éleveurs à prendre soin de ces vaches qui préfèrent rester avec leurs amis, on pourrait en tirer de réels bénéfices comme une augmentation de la production de lait et une réduction du stress, ce qui est très important pour leur bien-être».

Les éleveurs interrogés par Krista McLennan avaient déjà observé certaines de leurs vaches «nouer des liens» et passer beaucoup de temps ensemble. La chercheuse pense que ces animaux ne devraient pas être séparés pendant les visites des vétérinaires ou les déplacements des troupeaux. «J’ai entendu des gens dire que si on laissait la radio allumée, les vaches étaient beaucoup plus heureuses, commente Trevor Foss, président de la National farmers union (NFU). Les vaches sont sûrement un peu comme les humains. Certaines aiment être seules, et d’autres n’aiment pas ça.»