Des méduses provoquent l'arrêt d’une centrale nucléaire écossaise

A.C.

— 

Mardi dans l’après-midi, deux réacteurs d’une centrale nucléaire du littoral écossais ont été fermés à la suite d’une invasion de méduses qui auraient pu obstruer le dispositif de refroidissement par l’eau de mer, rapporte l’AFP.

La centrale de Torness, composée de deux unités de 640 mégawatts, a été temporairement fermée sans que le public soit mis en danger et sans aucun impact sur l’environnement, a assuré un porte-parole d’EDF Energy, la filiale britannique d’EDF. Les filtres envahis par les méduses sont toujours en cours de nettoyage.

De tels incidents ne sont pas rares, explique EDF Energy. Début juin, un phoque gris de l’Atlantique avait bloqué le système de refroidissement d’une centrale du sud-ouest de l’Angleterre. La température élevée des eaux cette année pourrait expliquer la prolifération des méduses en mer du Nord.