Le WWF veut plus de bio à la cantine

ALIMENTATION La campagne «Oui au bio dans ma cantine» s'invite ce mercredi à l'Assemblée nationale pour mobiliser les politiques autour de l'introduction du bio dans la restauration collective...

Audrey Chauvet

— 

Une cantine scolaire à Clamart.
Une cantine scolaire à Clamart. — DURAND FLORENCE/SIPA

20% de bio dans les cantines en 2012: pour atteindre l’objectif du Grenelle de l’environnement, le WWF a décidé de rassembler experts de l’alimentation, militants pour l’environnement et agronomes lors d’un colloque à l’Assemblée nationale ce mercredi. La campagne «Oui au bio dans ma cantine», lancée en décembre dernier, espère mobiliser les parents pour inciter les mairies à approvisionner les cantines en bio. D’après un sondage réalisé à l’occasion du colloque, 73% des Français pensent qu’il n’y a pas suffisamment de bio dans les cantines et les restaurants d’entreprise.

Des astuces pour manger bio sans payer plus cher

Selon un baromètre réalisé par l’Agence bio en 2010, 51% des établissements scolaires proposent des produits bio et 12% des enfants ont régulièrement des repas bio à la cantine. Mais en dehors de quelques exceptions, comme le petit village de Correns, dans le Var, ou la ville de Longjumeau dans l’Essonne, peu de communes ont adopté une politique d’approvisionnement privilégiant nettement le bio. Pourtant, 77% des parents d’enfants qui n’ont jamais eu un repas bio à la cantine le souhaiteraient, selon le baromètre de l’Agence bio.

Pour démontrer aux collectivités qu’acheter du bio ne coûte pas plus cher, le WWF met à disposition des cantines un livret pédagogique s’appuyant sur des exemples concrets. Quelques astuces permettent ainsi de passer en bio sans augmenter la facture: diminuer les quantités de viande et privilégier les protéines végétales (lentilles, pois…), privilégier les aliments de saison et locaux, s’adresser à des fournisseurs spécialisés en bio pour éviter trop d’intermédiaires…

Le bio, phénomène de mode pour 44% des Français

Ainsi, à Trets, dans les Bouches-du-Rhône, le passage des cantines à plus de 30% en bio local n’a pas entraîné de surcoût. A Saint-Etienne dans la Loire, le renouvellement du contrat de délégation de service public a permis de fournir les cantines à plus de 50% en bio, et l’objectif de la mairie est d’atteindre 100% en 2014. Le mois dernier, c’est Marseille qui s’est engagée à porter à 30% la part de bio dans les menus des cantines scolaires.

Pour atteindre 20% de bio dans toutes les cantines de France, le WWF veut interpeller les municipalités et informer le grand public sur les bienfaits du bio pour la santé et l’environnement. Une mission ambitieuse au regard des résultats du sondage réalisé pour le WWF: 44% des Français pensent que le bio est avant tout un phénomène de mode avant d’être un moyen pour préserver sa santé (25%) ou l’environnement (19%).