Ecotourisme: Les labels pour des vacances vertes

VACANCES Bientôt l'été et les vacances. Pour séjourner dans un lieu respectant la nature, suivez les labels...

Delphine Rabasté

— 

Le pavillon bleu sur la plage de Lacanau, en 2006.
Le pavillon bleu sur la plage de Lacanau, en 2006. — AFP PHOTO PATRICK BERNARD

De nombreux acteurs du tourisme sont engagés dans une démarche environnementale, en témoigne le guide Vacances Nature du Petit Futé, qui met en avant une partie des labels proches de la nature, des terroirs ou respectueux de la planète.

Dans l’Union européenne: l’Eco-label Européen

Il est attribué aux structures indépendantes ou aux chaînes d’hôtels à faible impact environnemental selon des critères stricts. L’enseigne Best Western est déjà très impliquée: 22 de ses établissements sont éco labellisés. Côté critères, le label tient compte la limitation de la consommation d’énergie et d’eau, la réduction des déchets, l’utilisation de ressources renouvelables ou de substances peu nocives pour l’environnement ainsi que l’éducation et la communication environnementale. En France, la région Aquitaine arrive en tête avec 20 établissements labellisés. Au total, sur le territoire, 120 hébergements touristiques le sont.

Pour le bord de mer: le Pavillon Bleu

Sans doute parmi les plus connus, ce label cible les stations balnéaires et ports de plaisance de 41 pays engagés dans une politique d’éducation à l’environnement, un équipement adéquat (accessibilité à la plage, lutte contre le camping-caravaning sauvage…), une gestion raisonnée de l’eau et des déchets, comme l’instauration de la collecte sélective près de la plage ou dans la ville. Son plus : il indique également le degré de propreté de la plage. En France, 120 communes, 358 plages et 84 ports de plaisance. La nouveauté, cette année, c’est un partenariat avec Eco-Emballages intitulé «Triez vos emballages, même à la plage!» qui vise à inciter au tri des emballages dans les ports et communes labellisés.

Pour l’observation de la nature: le Gîte Panda

Créé par le WWF, ce label est consacré aux Gites de France situés dans des Parcs naturels régionaux. Quels sont les critères d’obtention? Le gîte doit être situé dans un environnement naturel de qualité, comporter un équipement d’observation de la nature et être géré par des propriétaires «durables». Aujourd’hui, 280 gîtes Panda sont recensés en France.

A l’international: la Clef Verte

Campings, hôtels, gîtes ruraux, auberges de jeunesse… ce programme international d’éducation à l’environnement s’adresse à tout type d’établissement. Développé dans 18 pays avec 654 hébergements labellisés en France, il couvre différents champs: l’éducation à l’environnement des employés et la sensibilisation des clients, gestion de l’eau (assainissement, robinetterie, arrosage), tri et réduction des déchets, achats responsables (alimentation, entretien..) et activités nature.

Pour des vacances responsables: ATR -Agir pour tourisme responsable-

Organiser des voyages «qui ont du sens», c’est ce à quoi s’attèle ATR, une certification internationale tournée vers le respect du patrimoine local. En plus de sensibiliser les visiteurs à la culture des populations d’accueil, elle s’assure de la distribution équitable des retombées touristiques. Un nombre limite de participants est imposé: 15 personnes pour les voyages d’aventure et 25 pour les autres. Parmi les 12 membres certifiés, généralement des voyagistes de petite à moyenne taille: Allibert, Atalante, Chamina, Nomade, Terres d’Aventure ou encore Voyageurs du Monde.

Pour du terroir local: Bienvenue à la ferme

Visite des exploitations, dégustation de produits fermiers du terroir, préservation du patrimoine agricole, le tout dans un environnement naturel, voilà ce qu’offre le label Bienvenue à la ferme. Il a été créé pour favoriser un tourisme d’échange et de proximité. Les agriculteurs-hôtes partageront leur passion et vous apprendront, en famille, à traire une vache, traquer la perdrix, faire une ballade à cheval, connaître les techniques de vinification du vin… Plus de 5 800 agriculteurs sont adhérents!

Pour l’économie rurale en France: Ecogîte

Initié par la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, ce label valorise le tourisme chez l’habitant en milieu rural et protégé le patrimoine bâti partout en France. Ecogîte porte l’accent sur l’intégration de l’hébergement «dans son environnement», c’est-à-dire où sont installés des revêtements de sol non bitumés ou bétonnés (herbe, gravier, pavés ou dalles enherbées..) et des zones de repos, où les câbles sont enterrés et les paraboles cachées. La pollution visuelle liée à l’éclairage extérieur est limitée et les ressources naturelles sont bien gérées. Pour aller plus loin, Ecogîte demande qu’une démarche pédagogique d’écocitoyenneté soit engagée afin de sensibiliser les hôtes au respect de l’environnement et à sa protection. Une grille de qualification élaborée sur des critères environnementaux et valorisant l’éco-construction et le bio climatisme est remplie des bureaux d’études.

Pour un tourisme solidaire: l’Ates

Du tourisme solidaire? C’est ce que propose l’Ates (Association pour le tourisme équitable et solidaire) en Afrique, Amérique Latine, Asie et Europe dans plus de 40 pays. Les circuits se font en petit groupe, loin des grandes infrastructures touristiques en favorisant au mieux l’économie locale (guides, nourriture, transport, artisanat…). Vous êtes accueillis chez l’habitant ou dans des hébergements proches. Son plus: une partie du prix du voyage sert à financer des projets de développement décidés et gérés par les communautés. Aujourd’hui 35 membres sont engagés autour de la charte!

Plus d’info sur http://www.ecotourisme.info/

Petit Futé: un guide pour des vacances nature en France