Algues vertes: l'UFC-Que choisir dénonce un projet d'épandage de lisier

ENVIRONNEMENT L'association est inquiète d'un projet de décret qui pourrait autoriser l'épandage d'engrais azotés favorisant le développement des algues vertes...

© 2011 AFP

— 

Algues vertes sur la plage de Saint-Michel-en-Grève, dans les Côtes d'Armor, le 29 juin 2010.
Algues vertes sur la plage de Saint-Michel-en-Grève, dans les Côtes d'Armor, le 29 juin 2010. — LE SAUX LIONEL/SIPA

Encore plus d’algues vertes sur les côtes bretonnes? L'association de consommateurs UFC-Que choisir s'est inquiétée mercredi de «l'augmentation programmée des épandages de lisier» qui se profile selon elle avec «un projet de décret et d'arrêtés ministériels». «Les textes proposés (...) autoriseraient l'épandage d'une quantité d'azote organique (principalement le lisier) augmentée de plus de 20% par rapport à la quantité maximale actuellement autorisée. Et ce sur les zones les plus dangereuses», affirme l'association qui a adressé une lettre aux élus bretons. «Au moment où la prolifération des algues vertes sur les plages bretonnes donne lieu à beaucoup d'annonces mais bien peu d'actions préventives, cette initiative est pour le moins mal venue», estime l'UFC.

Six fois plus d’algues vertes dans le Finistère cette année

Cette année avec la chaleur précoce, les échouages d'algues vertes ont augmenté, à 20.321 tonnes contre 12.045 tonnes en juin 2010, selon le dernier bilan de la préfecture de Bretagne. Les volumes ont peu augmenté dans les Côtes-d'Armor -12.544 tonnes en 2011 contre 11.947 en 2010- mais sont «six fois plus importants» dans le Finistère -7.577 tonnes en 2011 contre 1.098 en 2010-, selon ce bilan. Cette «croissance forte» est liée aux conditions climatiques de ces derniers mois (soleil, chaleur, faibles précipitations et faible houle), selon la préfecture.

Le projet de décret incriminé, intitulé «Programmes d'action protection des eaux contre la pollution par les nitrates d'origine agricole», est disponible en consultation publique sur le site du ministère de l'Ecologie. L'azote, qui provient des nitrates agricoles, est un facteur déterminant pour la prolifération des algues vertes.