Deux groupes chinois investissent dans le solaire et l'éolien en Grèce

© 2011 AFP

— 

Des éoliennes dans un champ de maïs, dans l'Iowa, aux Etats-Unis.
Des éoliennes dans un champ de maïs, dans l'Iowa, aux Etats-Unis. — HALL PHILIP/SIPA

Deux accords gréco-chinois pour des investissements dans l'énergie solaire en Grèce ont été signés lundi à Athènes, portant sur un investissement total d'environ 2,8 milliards d'euros, ont annoncé les sociétés impliquées.

«L'avenir des investissements dans l'énergie solaire en Grèce est très prometteur», a indiqué à l'AFP M. Zhang Yujing, président de la Chambre de commerce chinoise d'import-export d'équipements électroniques (CCCME), qui a participé à un Forum gréco-chinois, tenu lundi à Athènes. Le groupe énergétique chinois Dongfang (DEC), basé à Chengdu, a signé un accord avec l'entreprise hellénique DTS, portant sur «une coopération stratégique de long terme en matière d'énergie comprenant surtout la réalisation de deux projets», a indiqué le président du groupe grec, Vassilis Dritsas.

«Le premier projet porte sur la production électrique de 250 MW par panneaux photovoltaïques et le second la production de 750 MW par éolienne, pour un investissement total de 2,5 milliards d'euros», a expliqué M. Dritsas. Un second accord a été signé par la société chinoise SinoSolar, qui a déjà mené sept projets en Europe, et la Grecque Fyllo Energy pour la production de 110 MW d'électricité en Grèce, pour un investissement de 35 millions d'euros, a relevé Xin Ma, responsable de SinoSolar.

«Nous sommes particulièrement intéressés par la Grèce, à la fois en raison de son climat, les hautes températures et la durée de l'ensoleillement», a souligné M. Ma. Cet expert a ajouté qu'en matière logistique, la présence du géant chinois du fret maritime Cosco en Grèce, qui contrôle depuis 2008 deux terminaux au principal port grec Le Pirée, près d'Athènes, «va considérablement contribuer» à la réalisation du projet, pour le transit des panneaux solaires fabriqués en Chine notamment.