Nucléaire: La France peut-elle faire comme l'Allemagne ?

PLANETE Remplacer le nucléaire pourrait être plus simple que prévu...

Audrey Chauvet

— 

Après les accidents survenus dans les centrales japonaises et la décision prise lundi par l'Allemagne, la question de la sortie du nucléaire se pose de plus en plus. Mais par quoi remplacer nos centrales qui fournissent près de 80% de notre électricité? «Ce serait relativement simple si on se donnait le temps, affirme Yves Marignac, consultant en énergie. Avec une maîtrise de la consommation et le développement des énergies renouvelables, on peut fermer les réacteurs en fin de vie et ne plus avoir de nucléaire en 2040.» Il faudrait aussi changer les habitudes de construction et de consommation d'énergie. L'abandon du chauffage électrique et la rénovation thermique des constructions pourraient diviser par quatre la consommation d'énergie dédiée au bâtiment.

Solaire, biogaz, géothermie...
«La sobriété et l'efficacité énergétiques pourraient diminuer nos besoins de 25%», estime Sophia Majnoni, de Greenpeace. En outre, le réseau Sortir du nucléaire assure, étude à l'appui, que le nucléaire peut être remplacé par les énergies alternatives et renouvelables. «Il faut développer l'éolien, le solaire, la biomasse, le biogaz, la géothermie, etc», résume Charlotte Mijeon, sa porte-parole. Greenpeace a imaginé le scénario dans son rapport «Révolution énergétique». Selon l'association, des panneaux solaires sur toutes les façades d'immeubles, des capteurs solaires pour l'eau chaude, des mini-centrales de cogénération de chaleur et d'électricité dans les caves et un approvisionnement depuis des fermes éoliennes terrestres et offshore permettraient de répondre à la demande d'énergie dans des bâtiments basse consommation, voire à énergie passive.