La situation des zoos en France dénoncée par des ONG

ANIMAUX Les zoos ne contribueraient pas à conserver la biodiversité et manqueraient de considération pour les animaux...

© 2011 AFP

— 

Un ours polaire dans un bassin d'un parc aquatique en France.
Un ours polaire dans un bassin d'un parc aquatique en France. — BEBERT BRUNO/SIPA

Les zoos français auraient intérêt à se remettre en question, si l’on en croit le rapport de plusieurs ONG  spécialisées dans la protection animale, dont la Fondation Born Free et Code Animal. Contribution à la conservation de la biodiversité «très faible», valeur éducative «limitée», manque de considération à l'égard des animaux en captivité: les zoos français ont été sévèrement épinglés dans un rapport présenté mercredi au Parlement européen. «Les zoos français ne contribuent pas de façon significative à la conservation des espèces et de la biodiversité et ne prennent pas suffisamment leur responsabilité sur la santé et le bien-être de tous leurs animaux», affirme ce rapport.

Cages trop petites et risques pour les visiteurs

Le rapport, illustré de photos montrant des animaux dans des cages trop petites ou des enclos inadéquats, affirme également que les zoos français «ne fournissent pas suffisamment d'informations significatives et de valeur sur les espèces qu'ils exposent». Et si les conditions de captivité des animaux sont dénoncées, les visiteurs des zoos courent aussi des risques. «En moyenne, un zoo sur cinq mettait le public en danger de blessure ou d'exposition aux maladies», note ainsi le rapport.

L'enquête a évalué 25 zoos sélectionnés au hasard parmi un nombre de zoos qui, selon les sources, varie en France de 300 à plus de 900. Il s'agit d'un «échantillon représentatif», ont cependant souligné les ONG responsables de cette étude. Le rapport sur la France est le dernier d'une série qui ambitionne de dresser un tableau de la situation des zoos dans toute l'UE. La situation des zoos dans neuf autres pays de l'UE (Autriche, Bulgarie, Chypre, Estonie, Grèce, Irlande, Lettonie, Lituanie et Roumanie) a également fait l'objet de rapports. Les investigations préliminaires ont indiqué que de nombreux zoos dans l'UE «sont inférieurs à la norme» et ne se conforment pas à la loi européenne en la matière, estime le biologiste Daniel Turner, en charge de ce projet d'évaluation des zoos européens.