Explosions de pastèques en série

INSOLITE En Chine, les explosions de pastèques se multiplient, laissant les paysans perplexes...

A.C.

— 

Des fermiers chinois nettoient leur champ après des explosions de pastèques, le 13 mai 2011.

Des fermiers chinois nettoient leur champ après des explosions de pastèques, le 13 mai 2011. — AP/SIPA

Tellement dopées aux produits chimiques qu’elles explosent. Les pastèques chinoises posent un sérieux problème aux agriculteurs, qui voient leurs champs transformés en «champs de mines», rapporte la télévision chinoise. Une vingtaine de fermiers de la province de Jiangsu ont déjà perdu, en l’espace d’un mois, l’équivalent de 45 hectares de récolte à cause de ce phénomène. Les fruits, invendables, ont été laissés aux cochons et aux poissons.

Les explosions seraient dues à un engrais, le forchlorfenuron, utilisé pour accélérer la croissance des pastèques. Ce composé chimique a beau être «sûr et efficace» quand il est bien utilisé, explique Wang Liangju, professeur d’horticulture à l’université de Nanjing, les pastèques auraient été traitées trop tard dans la saison et les récentes chutes de pluie auraient favorisé leur explosion. «Si ça avait été utilisé sur des fruits jeunes, ça n’aurait pas posé de problème, explique-t-il à Associated Press. Une autre cause d’explosion est la variété de pastèques plantée, qui a une peau fine et qui est déjà surnommée "pastèque explosive" car elles ont tendance à se craqueler.»

BBC News rapporte néanmoins le témoignage de Wang Dehong, un paysan qui cultive des pastèques depuis vingt ans, et qui ne s’explique pas pourquoi ses fruits ont explosé alors qu’il n’a utilisé aucun produit chimique.

Un cocktail d’engrais explosif

Le forchlorfenuron est autorisé aux Etats-Unis sur les kiwis et le raisin, et est tout à fait légal en Chine. Toutefois, l’utilisation de produits illégaux dans les fermes chinoises, conjugués à ceux autorisés, pourrait avoir des effets insoupçonnés.

Les autorités chinoises se sont déclarées inquiètes de l’utilisation excessive d’additifs chimiques dans la nourriture. Les contrôles dans l’industrie agro-alimentaire devraient être renforcés, préconisent les experts chinois.

 

Mots-clés :