Allemagne: les "sages" réunis par Merkel pour une sortie du nucléaire en 2021

© 2011 AFP

— 

Une commission éthique créée par la chancelière Angela Merkel pour réfléchir à une sortie du nucléaire estime possible pour l'Allemagne de se passer de l'atome d'ici à 2021, selon plusieurs journaux allemands de jeudi.

Cette commission réunissant une vingtaine de religieux, scientifiques et syndicalistes, juge même que "dans le meilleur des cas la dernière centrale nucléaire pourra être éteinte avant cette date", selon le brouillon d'un rapport cité par le site internet du magazine Der Spiegel.

Fermer la dernière centrale allemande aux alentours de 2020 signifierait pour l'Allemagne de revenir au calendrier de sortie du nucléaire fixé au début des années 2000 par la coalition sociaux-démocrates/Verts.

La chancelière Angela Merkel l'avait abandonné l'an dernier en accordant un prolongement de douze ans en moyenne de la durée légale d'exploitation des 17 réacteurs du pays, contre sa propre opinion publique.

Mais elle a fait machine arrière après la catastrophe de Fukushima, et lancé une réflexion pour sortir au plus vite du nucléaire, dont la conclusion est attendue le 6 juin en conseil des ministres.

Mme Merkel a chargé deux commissions de contribuer à cette réflexion, l'une éthique et l'autre technique, spécialisée dans la sécurité des réacteurs.

Elle a aussi ordonné l'arrêt des plus vieux réacteurs du pays jusqu'à la mi-juin, en attendant une décision finale sur leur exploitation.