Le loup gris des Rocheuses ne fait plus partie des espèces menacées

BIODIVERSITE Le Congrès a décidé de retirer l'animal de la liste des espèces menacées d'extinction, arguant un niveau de population viable. La chasse au loup pourra donc reprendre...

© 2011 AFP
— 
Un loup gris (illustration).
Un loup gris (illustration). — AUSLOOS HENRI/SIPA

L'administration américaine a officiellement retiré le loup gris des Rocheuses de la liste des espèces menacées mercredi, après plusieurs années de débats et une mesure adoptée au Congrès le mois dernier.

Le loup gris a finalement été la victime inattendue du compromis budgétaire américain le mois dernier lorsqu'un avenant, permettant d'éviter un blocage administratif, lui a fait perdre son statut d'espèce menacée. C'était ainsi la première fois que le Congrès intervenait pour retirer un animal de la liste des espèces menacées d'extinction.

Les organisations de défense des animaux ont tenté de s'opposer à ce retrait mais ont dû s'y plier après avoir contesté devant les tribunaux la mesure initialement annoncée en 2009. Le département de l'Intérieur estime que le loup gris, dont il reste quelque 1.300 individus dans la chaîne des Rocheuses, a atteint un niveau de population «viable».

La prolifération du loup gris ces dernières années aux Etats-Unis est «un formidable succès», a affirmé le secrétaire à l'Intérieur Ken Salazar.

Le retrait de l'animal de la liste des espèces en danger signifie que la chasse au loup pourra reprendre dans les Etats de l'Idaho, du Montana (nord-ouest), d'une partie de l'Utah (ouest), de l'Oregon et de l'Etat de Washington (nord-ouest). Dans le Wyoming (ouest), un Etat qui avait mal accepté la réintroduction du loup sur son territoire il y a près de 15 ans, l'animal reste protégé.