La région Bretagne renonce à poursuivre France Nature Environnement après sa campagne de pub

JUSTICE La campagne contre les algues vertes de l'association environnementale France Nature Environnement (FNE) s'était soldée devant la justice. Mais le conseil régional de Bretagne a finalement retiré sa plainte…

Mi.B.

— 

L'affiche de la campagne de FNE qui s'en prenait aux algues vertes
L'affiche de la campagne de FNE qui s'en prenait aux algues vertes — FRANCE NATURE ENVIRONNEMENT

Une lettre d’explication et tout rentre dans l’ordre. Après la campagne de publicité de France Nature Environnement qui fustigeait, entre autres, les algues vertes, le conseil régional de Bretagne s’était senti directement visé, et estimait qu’il y avait là une atteinte à l’image contre la région. Attaquée en justice, l’association a finalement décidé d’adresser un courrier à la collectivité, précisant que «la campagne publicitaire n’était pas dirigée contre la Bretagne et ne visait pas à la stigmatiser.»

«Le Conseil régional de Bretagne prend acte de l’envoi de la lettre (…) et se félicite de la reconnaissance par FNE du travail effectué par la collectivité régionale pour résoudre le fléau des algues vertes. Il prend note de sa demande d’intensification de ses efforts afin d’aboutir à des résultats concrets sur le terrain.» La région termine son communiqué en affirmant que « l’atteinte subie est réparée de ce fait » et qu’elle « décide de se désister de l’instance engagée contre FNE. »

FNE «prend acte» de cette décision. Selon le président de l’association, Bruno Genty, «l’objectif de cette campagne n’a jamais été de stigmatiser une région en particulier. Nous préférons voir la région consacrer son énergie à la lutte contre la prolifération des algues vertes qui n’est pas encore gagnée.

La campagne de FNE s'était déroulée du 15 au 21 février dernier, en plein salon de l'agriculture. Elle comportait six affiches qui stigmatisaient les algues vertes, les OGM ou encore la culture intensive.