Moins d'un Français sur trois sait que tous les papiers se recyclent

RECYCLAGE Une étude TNS-Sofres diffusée jeudi révèle la masse de papier qui pourrait être recyclée grâce à une plus grande mobilisation...

© 2011 AFP

— 

Une usine de recyclage de papier et carton en Seine-Saint-Denis.
Une usine de recyclage de papier et carton en Seine-Saint-Denis. — CHAMUSSY/SIPA

Tous les papiers se trient et se recyclent mais moins d'un Français sur trois le sait, selon une étude TNS-Sofres diffusée jeudi, alors qu'effectivement moins d'un papier sur deux est trié en France. «Il faut convaincre les gens tous les jours pour qu'ils passent à l'acte», indique à l'AFP, Géraldine Poivert, directrice générale d'Eco-folio, l'organisme chargé depuis 2007 d'organiser et promouvoir la collecte et le recyclage des papiers et qui a commandité l'étude.

Le papier garde une valeur émotionnelle

Quelque 65% des Français n'ont pas de certitude sur la consigne en matière de tri des papiers, selon l'étude menée auprès de 1.012 personnes. Et 92% estiment que les nouvelles consignes, selon lesquelles tout le papier se recycle, devraient être régulièrement rappelées. Beaucoup restent persuadés que seuls les journaux et magazines se recyclent, conformément à la consigne il y a 15 ans. A cette époque, rappelle Géraldine Poivert, «les usines de tri ne savaient désencrer que les journaux et magazines, aujourd'hui avec le progrès technologique, on peut tout recycler y compris les cahiers».

Les papiers gardent «une forte valeur émotionnelle», selon l'étude TNS-Sofres. «Les Français ne considèrent pas leurs papiers comme un déchet, ils ont souvent du mal à s'en défaire quand il s'agit de courriers du coeur ou de documents personnels», souligne Géraldine Poivert. De fait, par crainte pour la confidentialité, ces papiers sont encore trop souvent brûlés, déchiquetés et finissent dans les ordures ménagères. Aussi sur les 65 kg de papier consommés par personne et par an, à peine 43% sont collectés et recyclés en France. Selon les estimations d'Eco-folio, le recyclage du papier permet d'éviter chaque année 390.000 tonnes d'émissions de CO2, soit l'équivalent des émissions d'une ville de quelque 50.000 habitants.