Les forestiers privés entendent sensibiliser Sarkozy à l'avenir de la forêt

© 2011 AFP

— 

Les forestiers privés de France, à l'origine de l'invitation de Nicolas Sarkozy en Corrèze jeudi pour un déplacement sur le thème de la politique forestière, entendent sensibiliser le chef de l'Etat "sur la problématique du reboisement", a-t-on appris dans un communiqué reçu mercredi à l'AFP.

"La forêt française sera un moteur économique et environnemental pour notre pays si son renouvellement est assuré", or "aujourd'hui ce n'est pas le cas", indique la Fédération des forestiers privés de France.

Selon elle "il faut redonner confiance aux propriétaires privés afin qu'ils retrouvent le goût d'entreprendre" car "il y a une crise de confiance des forestiers dans l'avenir et une absence d'outils incitatifs".

La France compte une surface forestière d'un peu plus de 16 millions d'hectares, dont 71% en forêt privée et 29% en publique, selon le dernier Inventaire forestier national. Pour la majorité des quelque 3,5 millions de petits propriétaires forestiers, la forêt n'est pas une activité principale souligne la fédération des forestiers privés.

Son président, Henri Plauche Guillon, entend ainsi "formuler des propositions" au président de la République "pour redynamiser l'économie de la forêt et du bois, pour inciter au renouvellement des forêts et parvenir à une rémunération des services environnementaux rendus (capture du gaz carbonique, production de l'eau, ouverture au public)" .