Des réfrigérateurs moins polluants bientôt sur le marché

INNOVATION Les réfrigérateurs seront débarrassés des gaz fluorés, dont le potentiel de réchauffement du climat est élevé...

A.C.

— 

Le rayon réfrigérateurs dans un magasin de New York.
Le rayon réfrigérateurs dans un magasin de New York. — RICHARD B. LEVINE/SIPA

Une seconde révolution pour les réfrigérateurs: après avoir abandonné les CFC, ces chlorofluorocarbures qui détruisaient la couche d’ozone, les fabricants d’électroménager s’attaquent maintenant aux HFC. Derrière cet acronyme se cachent des gaz fluorés dont le potentiel de réchauffement est plus de mille fois plus élevé que celui du CO2. En clair, un réfrigérateur, pour être bien étanche, est fabriqué avec des gaz isolants qui contribuent fortement à augmenter l’effet de serre. Mardi, le constructeur General Electric a annoncé qu’il allait mettre sur le marché une gamme de réfrigérateurs sans HFC, qui permettra d’économiser 400.000 tonnes de CO2 par an, l’équivalent des émissions de 78.000 voitures.

Du cyclopentane pour une meilleure isolation

Les HFC, utilisés pour former une mousse isolante placée dans les portes des appareils, sont émis dans l’atmosphère lors de la fabrication et de la destruction des réfrigérateurs. Avec un pouvoir de réchauffement 1.430 fois supérieur à celui du CO2, les HFC pourraient bien pénaliser les appareils dont l’efficacité énergétique est soumise à des contrôles de plus en plus stricts.

Pour améliorer la notation de ses appareils, General Electric va remplacer les HFC par du cyclopentane, dont le potentiel de réchauffement est inférieur à 10, et surtout qui est plus efficace pour isoler les parois des réfrigérateurs. Résultat, les appareils émettent moins de gaz à effet de serre à leur création et à la fin de leur vie, et ils consomment moins d’électricité lorsqu’ils fonctionnent, a expliqué Paul Surowiec, responsable de la branche réfrigérateurs chez General Electric. Reste à recycler correctement les anciens réfrigérateurs: les mousses isolantes ne sont la plupart du temps pas récupérées.