Les bonnes ondes de la semaine

REVUE DE PRESSE Du cannabis pour Fukushima, de la toile de jute au Brésil et des poubelles en canne à sucre...

Néoplanète

— 

Quatre personnes, dont deux handicapés, ont été arrêtées par les douaniers au poste-frontière avec l'enclave espagnole de Ceuta, dans le nord du Maroc, alors qu'elles transportaient de la drogue dissimulée dans des fauteuils roulants.
Quatre personnes, dont deux handicapés, ont été arrêtées par les douaniers au poste-frontière avec l'enclave espagnole de Ceuta, dans le nord du Maroc, alors qu'elles transportaient de la drogue dissimulée dans des fauteuils roulants. — Leon Neal AFP/Archives

Evidemment l’information la plus surprenante de la semaine est celle du Parisien Aujourd’hui en France sur la technique pour dépolluer les terres autour des centrales nucléaires avec des végétaux. Les plus performants étant le tournesol et...le cannabis! Ce que l’on nomme la «phytoremédiation» a été tentée avec succès à Tchernobyl et devrait aussi s’appliquer à Fukushima. Une méthode facile, économique et écologique qui permettrait de purifier 80% de la terre empoisonnée, même si les écologistes précisent que cela ne peut être qu’une solution à la marge et qu’on ne va pas couvrir le Japon ou l’Ukraine de marijuana; ce serait l’allu! Dieu serait un fumeur de cannabis se féliciteraient les habitants des zones polluées!

Et tandis que le Japon va faire pousser du cannabis, les brésiliens se mettent au jute! Aujourd’hui 15 000 familles vivent du jute en Amazonie précise O Globo repris par Courrier International. Formidable nouvelle pour éviter la déforestation sauvage car le jute est une filière écologique et sociale pour créer des sacs biodégradables qui remplaceraient nos sacs en plastique.

Et si demain nous irons au marché avec nos sacs de jute, nous jetterons nos déchets dans des poubelles en…canne à sucre! C’est une première mondiale que l’on doit à la société Plastic Omnium Environnement qui a eu cette idée astucieuse et vient d’équiper la première ville de France, Vauréal dans le Val d’Oise. Une avancée très intéressante pour remplacer «le tout pétrole» précise le site batiactu.com et qui fait une économie permettrait de réduire de 85% les émissions de gaz à effet de serre. Même les asticots vont chanter!