A Tchernobyl, Ban appelle à "renforcer les normes de sécurité nucléaire"

© 2011 AFP

— 

Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-Moon, a appelé mercredi à "renforcer les normes de sécurité nucléaire" lors d'une visite à Tchernobyl en Ukraine et à "tirer les leçons" de cette catastrophe nucléaire il y a 25 ans et de celle de Fukushima en mars au Japon.

"L'accident à la centrale nucléaire de Fukushima et le désastre de Tchernobyl nous ont donné deux messages forts: nous devons tirer les leçons de ces tragédies et renforcer les normes de sécurité nucléaire, au niveau national et international", a déclaré M. Ban.

Au cours de sa visite "extrêmement émouvante" à Tchernobyl, à quelques jours du 25e anniversaire de cette catastrophe nucléaire, M. Ban a insisté sur la nécessité de "revoir de fond en comble les normes de sécurité" nucléaire.

"Nous devons revoir sérieusement comment nous pouvons protéger la technologie nucléaire des terroristes", a-t-il ajouté lors cette visite effectuée en compagnie du président ukrainien Viktor Ianoukovitch et du directeur général de l'Agence internationale pour l'énergie atomique (AIEA) Yukiya Amano.

MM. Ban, Ianoukovitch et Amano ont observé le sarcophage de Tchernobyl derrière une clôture située à plusieurs centaines de mètres de cette enceinte en béton isolant le réacteur accidenté, a constaté une journaliste de l'AFP.

Mardi, lors d'une conférence des donateurs à Kiev, la communauté internationale a débloqué 550 millions d'euros pour financer les travaux liés à la construction d'un nouveau sarcophage, sur un total de 740 millions d'euros qui manquaient jusqu'à présent.

Cinq semaines après la triple catastrophe séisme-tsunami-accident nucléaire survenue le 11 mars à la centrale nucléaire de Fukushima, le Japon considère que cet événement est aussi grave que la catastrophe de Tchernobyl.