200 personnes manifestent dans le Béarn contre la réintroduction de l'ours

© 2011 AFP

— 

Environ 200 personnes se sont rassemblées samedi à Laruns (Pyrénées-Atlantiques) pour protester contre la réintroduction d’ours dans les Pyrénées, a constaté un correspondant de l'AFP. Cette manifestation a réuni des habitants des Pyrénées-Atlantiques, de Haute-Garonne et d'Ariège ainsi que de nombreux élus, parmi lesquels le député Modem Jean Lassalle.

«On a plus les moyens sociaux et économiques de vivre avec l'ours», a lancé un responsable agricole au cours du rassemblement organisé à l'appel de syndicats agricoles convaincus que l’activité des bergers risque de ne pas survivre à la réintroduction d’ours. Début février, la ministre de l'Ecologie, Nathalie Kosciusko-Morizet, avait indiqué que la décision finale de lâcher une ourse dans les Pyrénées n'était pas prise.

Les derniers lâchers (quatre femelles et un mâle) remontent à 2006, en Haute-Garonne et dans les Hautes-Pyrénées. Ces opérations avaient mobilisé des milliers d'anti-ours et suscité des heurts. Les défenseurs de l'ours jugent que le nouveau lâcher relève d'une «obligation européenne» de protéger les espèces menacées", sous peine de sanctions. Les anti-ours assurent de leur côté que la réglementation européenne «encourage» les réintroductions d'espèces sans les rendre obligatoires.

Selon le rapport annuel de l'équipe ours à l'office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS), 19 ours vivent dans les Pyrénées dont 17 côté français.